Plan Marshall

Plan Marshall (1948-1951) : ce plan a été conçu par l’administration du président démocrate Harry Truman, sous le nom de European Recovery Program. Il sera ensuite connu sous le nom du secrétaire d’Etat de l’époque, Georges Marshall (qui a été chef d’état-major général entre 1939 et 1945), chargé d’en assurer la mise sur pied. Entre avril 1948 et décembre 1951, les Etats-Unis accordent, sous forme de prêts à seize pays européens, une aide de 12,5 milliards de dollars. Le plan Marshall visait à favoriser la reconstruction de l’Europe dévastée au cours de la deuxième guerre mondiale. Tenant compte qu’il faut 6,28 dollars en 2001 pour obtenir l’équivalent d’un dollar de 1948, le coût du plan Marshall représenterait 78,5 milliards de dollars en 2001. Si on prend en considération l’ensemble des remboursements effectués par le Tiers Monde en 1999, soit 328 milliards de dollars (source : World Bank, GDF 2001), celui-ci a, la même année, envoyé à ses créanciers des pays les plus industrialisés, l’équivalent de plus de quatre plans Marshall. Dans le même ordre d’idées, depuis 1980, ce sont 43 plans Marshall (plus de 3.450 milliards de dollars) que les peuples du Tiers Monde ont envoyé aux créanciers du Nord.