Crise en Europe : tirer les leçons du tiers-monde


Mise en ligne le 18 juillet 2011
S'informer

Quatre ans après les premiers symptômes de la plus importante crise financière depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les spéculateurs, dont l’appétit est aiguisé par les décisions des agences de notation et les non décisions des gouvernements, continuent de faire trembler les marchés financiers.

Pas de doute, en matière financière, l’été sera chaud ! L’Union européenne, et plus particulièrement sa périphérie, sont les principales cibles des attaques spéculatives, qui mettent en péril la pérennité du modèle social européen. Comme les pays du tiers-monde avant eux, les pays européens de la périphérie sont contraints d’adopter des programmes d’austérité en contrepartie de programmes d’aide concoctés par l’Union européenne et le FMI  . La cure d’austérité européenne pèse en outre sur les budgets d’aide au développement, qui commencent à baisser dans plusieurs pays. Il est donc temps pour l’Union européenne de prendre les mesures nécessaires pour réguler le système financier et ramener l’économie au service du développement humain. Tirer les leçons des expériences du tiers-monde s’avère utile en la matière. Ce dossier reprend quelques analyses publiées ces derniers mois et allant dans ce sens.