Un petit train pour interpeller les candidats

Le dimanche 14 octobre 2012, nous irons tous voter pour les élections communales. L’occasion est donc trop belle pour interpeller les futures autorités communales pour qu’elles s’impliquent dans la solidarité internationale.


Mise en ligne le 16 mai 2012
S'informer

Depuis de nombreuses années, le CNCD-11.11.11 encourage les communes à devenir des actrices de la solidarité internationale. En tant que niveau de pouvoir le plus proche du citoyen, elles peuvent jouer un rôle non négligeable en sensibilisant la population ou en soutenant des projets dans le Sud. Un guide à destination des communes avait d’ailleurs été conçu à cet effet pour les guider.

Dans ce contexte de campagne électorale, 11 associations se mobilisent ensemble à Bruxelles et en Wallonie pour interpeller les candidats. Ils le font sous la bannière de la campagne « Ça passe par ma commune » qui se mobilise pour motiver les pouvoirs locaux à s’engager en faveur de la solidarité internationale bien sûr mais plus globalement pour un développement durable, social et solidaire.

Pour mener cette action, les associations ont choisi la manière ludique : un petit train sillonne actuellement certaines communes afin d’obtenir des engagements des candidats aux élections. Ce fut le cas notamment à Verviers, Ham sur Heure. Ce le sera prochainement à Namur, Gembloux, Schaerbeek, Auderghem, Ottignies-Louvain-La-Neuve, Liège, Wavre, Tournai, Mons, Ixelles, Couvin, Arlon, etc.

L’engagement attendu des candidats ? D’abord un paragraphe dans la déclaration de politique communale sur la solidarité internationale, pour faire de cette matière une des priorités de la prochaine mandature. Et ensuite ? Un espace participatif dédié à la solidarité internationale, un soutien aux populations du Sud et la mise en place d’activités de sensibilisation sur le territoire communal.