Esperanzah ! 2012 : à vélo, direction le village de la justice climatique

Le festival Esperanzah ! s’engage avec le CNCD-11.11.11 pour la Justice climatique.


Mise en ligne le 20 juin 2012
S'informer

Le climat change… et nous ? A l’ouverture du Sommet de la Terre de Rio sur le développement durable, il est urgent d’interpeller nos décideurs politiques et de réaffirmer notre engagement pour un autre monde. Dans ce cadre, Esperanzah ! s’engage aux côtés du CNCD-11.11.11 pour faire pencher la balance du côté de la Justice climatique. Ils invitent les festivaliers à passer à l’action au village de la Justice climatique et avec la Caravane pour la Justice climatique les 3, 4 et 5 août à l’Abbaye de Floreffe.

Le constat est aujourd’hui alarmant, il devient urgent d’agir ! Notre modèle actuel de consommation sature, les ressources s’épuisent. Rien qu’en 2011, nous avons consommé l’équivalent de 1,5 planète !

Partenaires de longue date, Esperanzah ! et le CNCD-11.11.11 réaffirment cette année encore leurs valeurs communes de partage, de solidarité et de citoyenneté et proposent sur le site du festival un village de la Justice climatique.

Le village de la Justice climatique

Coordonné par le CNCD-11.11.11 et animé par un collectif d’associations [1], le village de la Justice climatique sensibilisera au travers de trois espaces, le festivalier à l’urgence d’agir ici et maintenant. C’est ainsi qu’il sera invité au salon du « Greenwashing » dans lequel on lui proposera des produits miracles qui sauveront la planète (info ou intox ?), à l’espace « Climatoscope » où il aura l’occasion d’analyser au microscope la question climatique et de tester ses connaissances. Enfin, le public pourra également monter sur la scène de « Sing for the climate » et faire pencher la balance du côté de la Justice climatique grâce à la prise d’engagements très concrets.

Evénement incontournable de cette édition : le CNCD-11.11.11 invite les festivaliers au lancement de sa campagne justice climatique, le dimanche 5 août à 19h15. Une étonnante surprise en perspective, un beau spectacle sonore et visuel auquel tous les festivaliers seront conviés à participer. Un indice : que le public commence à faire ses vocalises…

Les personnalités s’engagent elles aussi pour le climat !

Pierre Kroll, parrain de la campagne, affichera ses dessins sur la justice climatique dans le village. Marlène Dorcéna, qui se produira à Esperanzah ! dimanche et marraine du CNCD-11.11.11, revient sur son engagement : « Il y a tellement de choses inéquitables dans ce monde qui me tracassent et me bouleversent. C’est donc un très grand privilège pour moi de collaborer avec le CNCD-11.11.11. Je ne peux pas vivre dans ce monde sans apporter quelque chose, sans dire les choses. C’est très naturel pour moi. »

En route vers la Justice climatique jusqu’à Floreffe

A vos vélos ! La Caravane pour la Justice climatique, initiative du CNCD-11.11.11 en partenariat avec Dioxyde de Gambette, invite le public à se rendre à vélo sur le site du festival. Au programme : 10 km en suivant la Sambre jusqu’au village de la Justice climatique. Départ du cortège vendredi 3 août à 16h30 à la Gare de Jemeppe-sur-Sambre.

Notes

[1] ONG du village de la Justice climatique : CNCD-11.11.11, Service Laïque de coopération au développement (SLCD), Oxfam-Solidarité, SOS Faim, Quinoa asbl, Jeunes FGTB, Entraide et Fraternité.