Libramont : petite foire pour autre agriculture

Le 28 juillet, près d’une trentaine d’associations organisent à Libramont une « petite foire » en marge de la « grande » pour promouvoir une autre agriculture.

Patrick Besure
Mise en ligne le 21 juin 2012
S'informer

L’agrobusiness et l’agroindustrie ne sont pas les modèles dont nous rêvons... et ce ne sont pas ces modèles-là qui seront à même d’apporter les meilleures réponses aux problèmes de demain.

Petite foire contre grande foire ?

En juillet 2010, à la veille de la célèbre foire annuelle de Libramont, 23 associations lançaient un appel dénonçant l’orientation de son conseil d’administration qui entretient « le mythe selon lequel l’agriculture industrielle serait l’agriculture de demain, c’est-à-dire la seule forme de production capable d’assurer l’alimentation de plus de six milliards d’êtres humains. » Un mythe entretenu, selon le texte publié dans La Libre, « en privilégiant les industriels de la mécanisation à outrance, le lobby pétrochimique des fertilisants et des pesticides ainsi que les agents du grand commerce mondial ... » En 2011, ces associations décidaient d’organiser une autre foire, alternative, pour une agriculture éthique et paysanne. Environ 400 personnes y participèrent. Cette année, elles remettent le couvert et entendent doubler l’assistance par un programme riche et varié.

Aujourd’hui, le petit agriculteur, tant au Nord qu’au Sud, est étranglé par les banques, les grands semenciers, les fabricants d’OGM, d’engrais chimiques, de pesticides, les marchands de machines agricoles toujours plus grosses, plus sophistiquées, plus chères... Et beaucoup de nos dirigeants n’ont plus d’yeux que pour l’agriculture industrielle.

A l’autre bout de la chaîne, le consommateur se voit imposer une nourriture toujours plus pauvre, plus standardisée, plus industrialisée. Et la diversité culturelle est mise en danger par l’uniformisation des habitudes de consommation à l’échelle planétaire. Mais aujourd’hui aussi, de plus en plus de citoyens refusent de se soumettre à cette toute-puissante pensée unique des grandes sociétés, des banques et de l’agrobusiness. De plus en plus d’agriculteurs et de consommateurs souhaitent retrouver une échelle plus humaine, qui soit vraiment respectueuse des rythmes naturels de production et de vie, qui n’écrase pas toujours plus l’homme sous le poids du profit à tout prix.

Face aux grands défis que nous devrons relever demain, pour une agriculture éthique et durable, pour une agriculture paysanne des petits producteurs, pour une alternative à la toute-puissance de l’argent, le samedi 28 juillet, un rendez-vous différent, décroissant, militant, festif, et ludique est fixé à « La Petite Foire à Libramont », parc d’activités de Flohimont. Au programme : marché fermier, stands de producteurs, animations des associations, films, débats, conférences, interpellations, émissions de radio, bar bio-équitable, repas circuits courts, slow food, théâtre, grimage, spectacles de contes, slam, concerts,…

Lien

Programme et infos pratiques
www.cncd.be/La-petite-foire-...