Mali : appui aux organisations féminines par l’élevage d’espèces à cycle court

Contexte Au Mali, la consommation de produits d’origine animale augmente avec le développement des villes à travers le relèvement du niveau de vie et la croissance démographique. L’essentiel de la viande vendue est issu du milieu rural mais cette offre ne correspond pas à la demande croissante.
En effet, l’élevage est pratiqué à faible rendement à cause des pertes dues aux maladies, aux intempéries et aux prédateurs. La mauvaise santé des animaux les rendent peu reproductifs et leur prix sur le marché reste au plus bas. La commercialisation et les revenus qui en découlent sont encore mis à mal par le faible niveau d’organisation des acteurs de la filière. Les producteurs élèvent et commercialisent individuellement leur production selon leurs besoins immédiats. Ils vendent sur le marché le plus proche et à bas prix à des intermédiaires commerciaux venus des centres urbains qui les vendront plus cher par la suite sur les grands marchés. Il y a donc une grande perte des marges bénéficiaires pour les petits producteurs.
Pourtant les types d’élevage à cycle court (volaille, lapin) sont des atouts non négligeables pour le développement économique des ménages. Ils nécessitent peu d’équipement, de main d’œuvre et font l’objet d’une demande croissante.

Description du projet Le projet PAFEC mis en œuvre par l’ONG malienne ICD, avec l’appui de VSF, vise à augmenter de manière durable le revenu des élevages à cycles court réalisés par les femmes rurales. Pour ce faire, il se donne tout d’abor comme objectif d’augmenter la production des espèces en améliorant leur condition de logement, d’alimentation et de santé (service vétérinaire). Ensuite, il s’agit de permettre aux productrices d’écouler leurs produits à des prix rémunérateurs. Le PAFEC veut pour cela favoriser une vraie relation des productrices et des autres acteurs de la filière afin de mettre en place certaines conditions à la commercialisation. Une étude de marché sera aussi faite pour mettre en œuvre un dispositif approprié en fonction de la demande et des besoins du marché.
Enfin, le projet veut encourager et appuyer les groupements féminins. Ceux-ci assumeront un rôle de représentation et de défense des intérêts des femmes rurales auprès des décideurs locaux. Ils offriront aussi à leurs membres différents services tant lors de la production que lors de la commercialisation.

Nom Appui aux organisations féminines par l’élevage d’espèces à cycle court
Pays Mali
Organisation membre VSF - Vétérinaires sans frontières
Partenaire local ICD (Initiatives – Conseils – Développement)
Montant 11.11.11 attribué 2011 : 7980,44 € - 2012 : 7.210,69 € - 2013 : 8.301,58 €
Montant WBI attribué 2011 : 9480,47 € - 2012 : 7.667,86 € - 2013 : 10.366,21 €
Code 10006