Non à des accords commerciaux injustes entre l’UE et les pays andins

Ce mercredi 6 mai, plusieurs organisations et ONG ont manifesté en face du Berlaymont, le siège de la Commission européenne pour exprimer leur rejet des accords commerciaux injustes négociés en ce moment même entre l’Union européenne et les pays andins. Nous reproduisons ci-dessous le texte de l’appel à manifester.

« Du 4 au 8 mai se tiendra à Bruxelles la troisième session de négociations pour un accord de libre-échange entre l’Union européenne, le Pérou, la Colombie et l’Equateur.

Au lieu de promouvoir une plate-forme en faveur du développement et d’incorporer les propositions progressistes faîtes par la Bolivie, la Commission européenne met la pression sur les pays andins. Ce qui avait commencé comme une négociation en vue de conclure un accord d’association entre l’UE et l’ensemble de la Communauté andine (CAN) se concrétise maintenant sous la forme d’accords de libre-échange avec trois d’entre eux.

Depuis le début, les organisations de la société civile des deux régions ont manifesté de nombreuses inquiétudes face à ce nouveau processus de négociation car

  • il néglige les bilans négatifs de certains pays andins en matière de droits humains
  • il manque de transparence et de consultations des principaux acteurs concernés
  • il a un impact négatif sur le processus d’intégration de la région andine
  • il échoue à prendre en compte les asymétries qui existent entre les deux régions
  • il ne parvient pas à prendre correctement en compte les crises actuelles, économique, financière, alimentaire et climatique
  • il menace la souveraineté économique et réduit les instruments politiques dont disposent les pays andins pour favoriser un développement local durable

Exprimons toutes ces inquiétudes publiquement le mercredi 6 mai face aux institutions européennes. Venez et rejoignez-nous »