Pérou : extraire à tout prix

Le mardi 12 juin, le président du Pérou Ollanta Humala était à Bruxelles. Il y a rencontré Herman Van Rompuy pour aborder l’adoption prochaine d’un traité de libre-échange contesté entre l’Union européenne (UE) et le pays andin [1]. Le président du Conseil de l’Europe n’a pas été le seul à l’ « accueillir ». Des manifestants ont profité de cette visite pour venir rappeler à M. Humala ses promesses, notamment en matière d’exploitation minière, car le Pérou est traversé depuis plusieurs années par des dizaines de conflits socio-environnementaux relatifs aux précieux minerais que contient son sous-sol.


Mise en ligne le 19 juin 2012
Actualités
JPEG - 69.3 ko
« Conga no va »
© Intal

Ollanta Humala a remporté les élections présidentielles en juin 2011. Il a su séduire une large frange de la population pauvre et rurale en prônant la mise en place d’un programme social innovateur au service de tous les Péruviens. L’actualité nous révèle que le changement promu par le nouveau président n’est peut-être que cosmétique. Au mois de novembre 2011, sur les hauteurs de la ville de Cajamarca, au nord du pays, les communautés paysannes, rejointes par les autorités locales et les citadins, se sont soulevées contre le projet de l’entreprise américaine Newmont d’exploiter le site Conga qui prévoit d’assécher des lagunes d’eau douce – indispensables à la préservation du fragile équilibre de l’écosystème de la région – afin d’extraire de précieux minerais. Au lieu de répondre par le dialogue, Humala a choisi la force : l’état d’urgence a été déclaré, permettant ainsi de militariser la zone. La répression arbitraire qui a suivi laisse une population choquée qui ne réclame pourtant que le respect de ses droits les plus fondamentaux.

Mais Conga n’est pas un cas isolé. Le nouveau président doit faire face, à l’échelle du pays tout entier, à une situation sociale explosive héritée de ses prédécesseurs. Plus de 120 conflits socio-environnementaux sont actuellement actifs dans le pays, la plupart directement liés à l’exploitation minière. Jusqu’ici, l’État n’est pas parvenu à instaurer un climat de dialogue équilibré entre les multinationales et les populations et a échoué dans sa mission d’imposer un cadre et des conditions aux multinationales. À Cajamarca, les populations restent pauvres alors que des richesses minières sont produites en abondance. Plus qu’un simple problème de répartition, c’est le modèle de développement qui pose question.

Le dossier de dlm - demain le monde

Dans son numéro de mai, dlm - demain le monde, le magazine du CNCD-11.11.11 et supplément d’Imagine, a publié un dossier sur l’exploitation minière au Pérou. Téléchargez-le ci dessous.

Pérou : extraire à tout prix {PDF} Pérou : extraire à tout prix
Un dossier du magazine dlm-demain le monde, mai 2012

Quand l’Opération 11.11.11 soutient les communautés locales

Dans le nord du Pérou, l’exploitation minière est en pleine expansion et pose de nombreux défis. L’ONG Servicios Educativos Rurales (SER) contribue à répondre à ces enjeux en formant associations et autorités locales à s’approprier et à se positionner sur les questions de gestion du territoire et des ressources naturelles. L’Opération 11.11.11 soutient ce travail.

  • Pérou : protéger la terre et l'eau

    Pérou : protéger la terre et l’eau

    Frédéric Thomas, 27/06/2011
    Dans le nord du Pérou, l’exploitation minière est en pleine expansion et pose de nombreux défis. L’ONG Servicios Educativos Rurales (SER) contribue à (...)

En savoir plus

« Pérou, un pays d’exception ? », un dossier de Défis Sud
http://www.sosfaim.be/developpement-rural-FR-publications-defis_sud-perou_rdc_agriculture_congo_nzuzi_esperance_conga_marca_peru_mistura_cacao_coca_cafe_burundi.htm
SOS Faim, avril 2012

Ressources naturelles aux Pérou
http://www.justicepaix.be/?mot26
Analyses de Justice & Paix

Pérou : articles d’actualités & analyses
http://www.cetri.be/spip.php?mot27&lang=fr
Cetri.be

Notes