Pour la rentrée parlementaire, une fleur offerte au nom des victimes de violences sexuelles en RDC

A l’occasion de la rentrée parlementaire, la coalition « Tous ensemble pour la cause des femmes en République Démocratique du Congo » [1] lance un appel aux parlementaires pour qu’ils n’oublient pas les femmes victimes de viols et de violences en RD Congo et qu’ils poursuivent leurs engagements envers la justice et la paix.


Mise en ligne le 9 octobre 2009

En octobre 2009, les violences continuent ! Ces dernières années, les parlementaires belges, femmes et hommes, tous partis démocratiques confondus, ont pu mesurer l’ampleur de ces violences et les conséquences qu’elles entraînent sur les familles, les communautés et le pays tout entier.

Heureusement, la Belgique ne reste pas indifférente à ces faits et agit aujourd’hui aussi bien par des initiatives politiques, que par des actions de développement. Les parlementaires se sont ainsi exprimés à diverses reprises pour que cessent les viols comme armes de guerre, et leurs engagements en faveur du respect des droits et de la dignité des femmes comptent !

La coalition « Tous ensemble pour la cause des femmes en RD Congo » souhaite que ces engagements exprimés par les parlementaires à travers les résolutions qu’elles et ils ont voté, restent vivaces pour que cessent les violences faites aux femmes et l’impunité qui les accompagne.

Ce 13 octobre, jour de la rentrée parlementaire, une fleur sera offerte à chacun-e des membres du Parlement... une simple fleur porteuse d’un court message. La coalition belge souhaite ainsi rappeler l’importance de garder une attention soutenue sur ces femmes victimes de viols et de violences sexuelles.

La coalition TEPC réunit des associations de femmes, des organisations de la diaspora congolaise, des ONG et des associations belges de solidarité. Elle a notamment organisé la marche à Bruxelles le 8 mars 2009, lors de la Journée de la femme.

Déroulement de l’action

De 13h30 à 14h00 : entretien avec les parlementaires concernés par la problématique des violences, le respect des droits et le bon fonctionnement de la justice en RDC.

Dès 14h : distribution de fleurs aux parlementaires entrant dans l’hémicycle de la Chambre et du Sénat. A chaque fleur, sera attaché le message suivant :

« Ce 13 octobre 2009, comme tous les autres jours, les femmes en République Démocratique du Congo vont subir viols et violences. Il faut agir ! Peuvent-elles compter sur vous ? ». La coalition « Tous ensemble pour la cause des femmes en RD Congo » sera votre partenaire.

A 14 h15 : nous vous convions à un point de presse qui aura lieu dans la salle 5 du rez-de- chaussée, entrée rue de Louvain. Attention, les cartes de presse seront exigées.

Contacts presse :
Sylvie Demeester ; sdemeester solsoc.be – 0485 56 40 60

Notes

[1Les membres de la coalition sont les suivants :

AFEDE, AIB, Alliance Terre des Femmes, Amnesty, Amuka, Associturi, CADTM, Caravane pour la Paix, CCAEB, CEA&FRI, CIAGO Nord KIVU, CNAPD, CNCD-11.11.11, Cocafem/GL, Collectif des jeunes, Femmes Kibali Ituri, Firefec, Fondation André Ryckmans, ImpactSud, IRGUEDE, Kin’up, La Zaïroise et ses sœurs, Marche Mondiale des Femmes, Masuwa, Monde selon les femmes, Oponi Mama Otongi Mboka, OXFAM-Solidarité/Solidariteit, RUDAGEIVL, Sofebu, Solidarité Protestante, Solidarité Socialiste, Soroptimist international - Soroptimist international van België, Vrouwenraad, Yambi Africa