Taxe Tobin : la Commission européenne a présenté un projet de directive

Taxe Tobin : La Commission européenne a présenté aujourd’hui un projet de directive sur la Taxation des transactions financières (TTF)


Mise en ligne le 28 septembre 2011
S'informer

Le CNCD-11.11.11 salue cette initiative et demande aux gouvernements européens de prendre leurs responsabilités.

La Commission européenne a présenté aujourd’hui une projet de directive visant à créer une taxation des transactions financières, au niveau des 27 et à partir de 2014, capable de produire environ 57 milliards d’euros par an. Les transactions sur actions et obligations seraient taxées à hauteur de 0,1% et les produits dérivés   à 0,01%.

Par la voix de son secrétaire général Arnaud Zacharie, le CNCD-11.11.11 salue cette initiative, « plus de deux ans après le déclenchement de la crise bancaire et financière, une proposition législative est enfin sur la table ! On ne peut que s’en réjouir, même si on peut se demander pourquoi il faudrait encore attendre jusqu’en 2014. Le défi maintenant est d’obtenir une directive qui couvre toutes les transactions financières, y compris celles sur devises, pour le moment exclues du projet, à un taux suffisamment élevé pour produire des revenus à hauteur des besoins, notamment en matière de développement des pays plus pauvres et de financement de la lutte contre les changements climatiques. La balle est désormais dans le camp des gouvernements, qui décident seuls en la matière. Nous appelons en tout cas le gouvernement belge, ainsi que tous les autres gouvernements, à ne pas se laisser paralyser par le refus de certains pays et à aller de l’avant, par exemple au niveau des pays de la zone euro  ».

Une telle taxe ne suffira toutefois nullement à régler les problèmes de la crise financière. Il ne s’agit que de mettre un grain de sable dans les rouages de la finance et de mobiliser quelques dizaines de milliards d’euros par an. D’autres mesures de régulation du système financier international et de réglementation bancaire sont indispensables si on veut sortir de l’instabilité financière internationale.

Contacts presse

Arnaud Zacharie
0495 92 35 58

Antonio Gambini
chargé de recherche Financement du Développement 0479 48 28 78