Pour la justice migratoire. Dossier de campagne

Chaque jour qui passe, nous sommes submergés d’images et de discours nous faisant croire à tort que la situation migratoire au niveau internationale est devenue ingérable et qu’à court et long terme celle-ci deviendra une menace pour notre sécurité et nos droits... Or en termes de droits ce sont ceux des personnes migrantes qui sont avant tout piétinés. La mal nommée crise migratoire s’avère être une crise criante de notre humanité. Pourtant, toutes les statis- tiques officielles le démontrent, les migrations, quand elles se déroulent dans de bonnes conditions, permettent non seulement à celui qui se déplace de vivre dignement, mais participent au bien-être de son pays d’origine comme de son pays d’installation.

Les injustices liées aux migrations sont nombreuses. Injustice sociale d’abord, où le lieu de naissance détermine le niveau de vie d’un citoyen et ses possibilités de migrations légales. Injustice de l’accueil où les populations du Sud sont à la fois celles qui fuient la misère et les bombes et celles qui accueillent le plus de réfugiés. Injustice de genre enfin, où les femmes, victimes de multiples violences durant leur parcours migratoires faute de voies légales, constituent désormais la majorité des personnes migrantes.

Il est donc urgent de faire un virage à 180 degrés en matière de politiques migratoires en vue d’établir la justice migratoire ! À l’inverse des politiques actuelles migratoires restrictives et répressives majoritaires, la justice migratoire se base sur les notions fondamentales de solidarité, respect des droits et d’égalité.

La justice migratoire est une alternative qui se construit dans la durée. La campagne menée en 2017 par le CNCD- 11.11.11, ses membres et partenaires, participe à la pro- gression de cette idée. Ensemble, ils se mobilisent pour éradiquer les inégalités afin que chacun et chacune puisse vivre dignement là où il le souhaite ; ensemble ils réclament plus de voies sûres et légales de migrations afin que les violences cessent aux frontières ; ensemble ils luttent pour à l’égalité de droit afin de renforcer la cohésion sociale et mettre fin aux préjugés, amalgames et discriminations ; ensemble, ils luttent pour le respect des droits sociaux de chacun et de chacune, qu’il vive dans son pays d’origine ou qu’il migre, qu’il habite au Nord ou au Sud.

Parce que la justice migratoire est un élément indispensable de la construction d’un monde juste et durable.

Document

Pour la justice migratoire
PDF - 3.6 Mo