Oranges
Oranges

Le secteur du jus d’orange est très concentré. Trois firmes concentrent 70% des parts de marché mondiales du jus d’orange : Cutrale, le groupe Citrosuco-Citrovita et le groupe Louis Dreyfus. Pour asseoir leur domination, les trois sociétés ont acheté leurs propres terminaux dans les ports en Europe, aux États-Unis et en Asie, et n’hésitent pas à user des prix de dumping pour écarter la concurrence du marché. Ces firmes ont suffisamment de poids pour imposer le prix aux producteurs d’oranges au début de chaque récolte. Elles sont aussi en capacité de fixer le prix d’exportation du concentré.
Quant au secteur de la commercialisation, il est contrôlé par les principales chaînes de grande distribution.

Cette situation oligopolistique pèse lourdement sur les conditions de travail des cueilleurs d’orange au Brésil, leader mondial du marché des oranges. La plupart sont des migrants ou originaires de zones rurales. Ils sont engagés sur base de contrats saisonniers, ce qui les met fortement sous pression, car s’ils ne sont pas suffisamment productifs, ils ne recevront pas de nouveau contrat lors de la saison suivante. Payés en fonction de la quantité d’oranges récoltées, ils doivent cueillir quotidiennement deux tonnes d’oranges pour obtenir le salaire minimum légal de 260 euros par mois, ce qui est de toute façon insuffisant pour couvrir les besoins de base. Les conditions de travail des cueilleurs sont d’autant plus précaires qu’ils ne sont pas directement employés par les grandes firmes, mais bien par des sous-traitants – ce qui a d’ailleurs valu aux trois firmes qui contrôlent le secteur une condamnation en mars 2013 de la cour du travail brésilienne pour « sous-traitance du travail systématique ».

Les fertilisants et autres produits chimiques sont par ailleurs souvent pulvérisés pendant que les cueilleurs font leur récolte, ce qui les expose à des réactions allergiques et à d’autres problèmes de santé.

Nombre de travailleurs saisonniers sont condamnés à s’endetter auprès de leur employeur, qui leur fournit logement et alimentation, mais à des tarifs excessivement élevés, ce qui les maintient dans une dépendance économique durable.

En savoir plus

L’univers impitoyable du commerce de l’orange
Oxfam - Magasins du Monde.

Pressés comme des oranges
Campagne de l’ONG Solidarité mondiale à l’occasion du Mondial brésilien.