ABONG - Association brésilienne des organisations non gouvernementales

Les organisations de la société civile (OSC) sont essentielles à la consolidation des acteurs de la démocratie. Elles sont des instruments de participation citoyenne dans la promotion du contrôle social de l’action gouvernementale et dans la lutte pour l’amélioration des politiques publiques. Cependant, au Brésil elles font face à une série d’obstacles pour travailler librement. Cela se traduit à la fois au niveau juridique (par ex. via une loi établissant une gamme croissante d’obligations, de contrôles souvent contradictoires et bureaucratique, qui entrave le développement de leurs activités de base, leur viabilité politique et financière) et au niveau politique par la criminalisation ou les plaintes dont elles sont les cibles. Pour Abong, il appartient à la société civile de combattre, de défendre ses intérêts, de s’articuler politiquement et de participer à la construction de nouveaux droits, dans une vision internationale. Dans le contexte actuel de la situation politique brésilienne suite au « coup d’Etat constitutionnel » de 2016, de criminalisation des mouvements sociaux (MST, organisation de femmes, mouvements indigènes, …), de mesures d’austérité, de recul des droits,… il est important de garantir une durabilité et stabilité politique et financière aux OSC.

Abong, fondée en 1991, est une organisation la société civile sans but lucratif, démocratique, pluraliste, qui regroupe des organismes luttant contre toutes formes de discriminations, d’inégalités, via la création de mode de vie durable et la « radicalisation de la démocratie ».

Abong regroupe 250 organisations membres à travers tout le Brésil. C’est un espace de construction politique et un réseau d’intervention, de plaidoyer dans les espaces de politique publique, avec d’autres réseaux et forums, sur des sujets d’intérêt commun. Abong participe, anime une série d’initiatives au Brésil, comme l’Observatoire de la société civile [Projet qui vise à rendre visible et transparent le travail des organisations, notamment par un renforcement de la communication externe.], la « Plate-forme des mouvements sociaux pour la réforme du système politique », ou encore une coalition brésilienne des OSC sur le suivi des positions du gouvernement sur les OMD, etc… Abong est active à l’échelle internationale au travers de plates-formes communes nationales des OSC comme la « Mesa de Articulación » (espace d’articulation d’ONG et de réseaux d’Amérique latine et des Caraïbes).

Dans ses objectifs, Abong promeut :

  • La défense d’un nouveau modèle de développement fondé sur des modes de vie durables et la construction d’une société radicalement démocratique.
  • Combattre toutes les formes de discriminations et de criminalisations des luttes populaires.
  • Lutter contre toutes les formes d’inégalités.
  • Se coordonner avec les organisations et mouvements nationaux et internationaux
    qui s’engagent pour des changements structurels.
  • Défendre les droits de l’homme comme perspective de construction d’une société égalitaire, solidaire et libre.
  • Dialoguer avec la coopération internationale, en vue de la construction d’un pacte
    sur la base des valeurs de liberté et de solidarité Nord/Sud, Sud/Nord et Sud/Sud.
  • Défendre la liberté d’association de la société civile et la légitimité de l’accès aux ressources publiques.
  • Contribuer au renforcement institutionnel des associés, dans un but de durabilité politique et financière.
  • Donner de la visibilité aux luttes des membres associés et des mouvements sociaux.
  • Lutte pour la protection des écosystèmes et de la justice socio-environnementale.

Cela se traduit par une série d’activités de plaidoyer régional, national et international, de formation et cours à distance, de rédaction et diffusion de publications et positionnements, de communication, de propositions alternatives, d’articulation et mise en réseau de ses membres et avec les OSC externes, etc.

« Organisation sœur » du CNCD-11.11.11, Abong partage les mêmes valeurs en termes de renforcement démocratique, de développement durable, de vision du développement. En tant que membre de la « Mesa de articulación », Abong retrouve et collabore avec le CNCD-11.11.11 et ses membres dans des espaces conjoints, notamment lors du Forum Social Mondial et de ses forums thématiques ou les lors des forums de la société civile lors des sommets UE-CELAC .