Climat : les députés belges régionaux et fédéraux s'expriment d'une seule voix
©mediActivista (flickr)

Politique climatique belge

Climat : les députés belges régionaux et fédéraux s'expriment d'une seule voix

Ce lundi 13 novembre, la réunion interparlementaire climat a adopté sa première déclaration commune. Ce vote intervient symboliquement pendant les négociations climat à Bonn en Allemagne (COP23).

C’est un processus inédit qui s’est mis en place dès le mois de mai 2017 : des députés des 3 parlements régionaux et du parlement fédéral se réunissent pour parler de la politique climatique belge. Ce dialogue interparlementaire s’inscrit dans la suite du rapport approuvé par le Sénat début janvier sur la gouvernance climatique intrabelge. La réunion interparlementaire de ce jour a adopté une déclaration qui pose les fondations du dialogue et mentionne déjà de nombreux secteurs à explorer, parmi lesquels une vision commune à l’horizon 2050, le pacte énergétique, la fiscalité, l’agriculture, la mobilité, le logement, ou encore le financement climat.

« Nous nous réjouissons de cette initiative de dialogue politique intrabelge, un exemple pour nos ministres ! Nous attendons maintenant de la réunion interparlementaire un véritable débat de fond pour une vision harmonisée de la politique nationale belge en matière climatique et énergétique. Ce débat doit aboutir à résolution commune, votée par tous les parlements », explique Véronique Rigot, chargée de recherches au CNCD-11.11.11.

Rehaussement des ambitions belges pour accélérer la transition vers une économie décarbonée, allocation d’un financement climat additionnel pour l’adaptation, désinvestissement des énergies fossiles, protection des déplacés climatiques, il y a de nombreux dossiers sur lesquels la Belgique devrait être moins frileuse. Tous les rapports qui sortent pour le moment démontrent qu’il y a urgence. L’Union européenne attend que la Belgique finalise son Plan national énergie-climat intégré en 2018.