FR EN

Sommet Européen
Les 14 et 15 décembre , les gouvernements des états membres de l’UE se réuniront à Bruxelles. A l’agenda, les migrations s’imposent de sommet en sommet à l’ordre de jour, sans pour autant trouver de solution coordonnée à l’échelle européenne, de réponse digne qui permette de faire face à la tragédie humaine qui se joue à nos portes. En 2016, plus de 5 000 migrants sont morts en tentant de rejoindre les côtes européennes.

Et si l’on remettait un peu de justice et d’humanité dans tout ça ?
Revendiquer la lutte contre les inégalités mondiales et l’importance de créer des voies sûres et légales d’accès au territoire européen constitue une piste sérieuse que de nombreux citoyens et organisations sont prêts à défendre.

Contre-sommet citoyen
C’est ce à quoi s’attèlera le Contre-sommet citoyen du 12 décembre au Markten et au Kaaitheater à Bruxelles. Une journée riche en ateliers, débats, rencontres qui cherchera, certes, à analyser la situation mais aussi à proposer des solutions.

Mobilisation euro-africaine
Le lendemain, c’est à une grande mobilisation dans les rues de Bruxelles que nous vous convions. Ensemble, sous les bannières de la justice migratoire et de la justice sociale. Ni repli sur soi, ni mondialisation débridée !

2 jours de mobilisations

Contre-sommet européen / European Counter-Summit

12 décembre, Bruxelles / December 12, Brussels

Manifestation euro-africaine / Euro-african Demonstration

13/12/17, 17h, @Arts-Loi, Bruxelles / 17/12/13, 5PM, @Arts-Loi, Brussels

Participer à la mobilisation

Commander et diffuser du matériel

Commandez des tracts. Diffusez les affiches.

Commander

Publiez une bannière sur votre profil Facebook ou votre site, partagez l’affiche de la mobilisation.

voir & télécharger

Participer à la distribution collective de tracts

Des distributions massives de tracts auront lieu à Bruxelles et en Wallonie du 27 au 30 novembre 2017.
Inscrivez-vous pour y participer.

Je m'inscris

Province/RégionVilleDateLieuHoraire
Brabant wallon Louvain-La-Neuve 29/11 Place de l’Université / Agora Temps de midi
Ottignies 29/11 Gare 7:00-9:00
Nivelles 28/11 Gare 7:00-9:00
Hainaut Tournai 28/11 Gare 6h30-8h30
La Louvière 27/11 Gare 7:00-9:00
Mons 29/11 Gare 7:00-9:00
Charleroi 27/11 Gare Charleroi-Sud 7:00-9:00
Namur Namur 30/11 Gare 7:00-9:00
Liège Liège 29/11 Guillemins 6:00- 8:00
Liège 27/11 Hôtel de Ville 17:30-18:30
Verviers 27/11 Hôtel de Ville 17:30-18:30
Luxembourg Arlon 29/11 Gare 6:00-8:00
Libramont 29/11 Gare 6:00-8:00
Bruxelles Bruxelles/Ixelles 29/11 Porte de namur 8:00-9:30
Bruxelles 29/11 Place De Brouckère 8:00-9:30
Bruxelles 29/11 ULB, Solbosch 12:00-14:00
Bruxelles 29/11 Schuman 8:00-9:30

Donner un coup de main les 12 et 13 décembre

A l’entrée, ou au bar, pour monter une scène ou prendre des photos, pour ranger ou renseigner les invités. Nous recherchons des volontaires qui ont un peu de temps à donner.

Je m'inscris

Départs groupés en région

Le 13 décembre, des départs groupés sont organisés dans différentes gares de Wallonie pour rejoindre la manifestation à Bruxelles.
Il est conseillé d’arriver 10 minutes avant le départ du train.

Province GareDépart
Brabant wallon Louvain La neuve 16h02
Ottignies 16h14
Wavre 15h56
Nivelles 15h57
Braine l’Alleud 16h09
Hainaut Tournai 15h44
La Louvière 15h38
Mons 15h49
Charleroi 15h57
Namur Namur 15h46
Liege Liege 15h31
Luxembourg Arlon 14h37
Libramont 15h10
Marloie 15h41

Appel à la mobilisation

Mobilisation euro-africaine : Justice Migratoire, Justice Sociale !
Bruxelles - 13 décembre 2017

1. Pour la Justice Migratoire

La politique migratoire européenne est contre-productive à plusieurs titres :

  • L’Europe-Forteresse a transformé la Méditerranée en véritable cimetière pour migrants.
  • L’externalisation des frontières entraîne la violation du droit d’asile et des valeurs humanistes que prétend représenter l’UE.
  • Les failles de la directive européenne sur le détachement des travailleurs permettent à des sociétés boîtes aux lettres d’exacerber le dumping social.
  • Les idées fausses colportées sur les migrants nourrissent les forces national-populistes et eurosceptiques.
    La Justice Migratoire se veut un mot d’ordre fédérateur qui veut remédier aux injustices migratoires en proposant de :
  • Lutter contre les inégalités pour que toute personne puisse vivre décemment là où elle souhaite vivre.
  • Mettre en place des voies d’accès sûres et légales au sol européen et mettre fin aux violences aux frontières.
  • Instaurer l’égalité de droits afin de mettre fin au dumping social.
  • Déconstruire les préjugés et construire un discours objectif et constructif sur les migrants.

2. Contexte : une mobilisation euro-africaine le 13 décembre dans le cadre d’une campagne belge pour la Justice Migratoire

Depuis début 2017, une coalition d’ONG, de syndicats et d’associations diverses dont certaines issues des diasporas ont lancé une campagne en Belgique pour la Justice Migratoire.

A la veille du Conseil Européen du 13 décembre 2017 qui clôture l’année 2017, l’UE persiste jusqu’à ce jour dans le déni et la fuite de ses responsabilités, alors que le renforcement du modèle d’externalisation via la négociation de pactes migratoires (sur le modèle de l’accord UE-Turquie), l’échec du plan de relocalisation des demandeurs d’asile depuis la Grèce et l’Italie, ainsi que l’incapacité à réformer la directive sur le détachement des travailleurs empêchent l’adoption de solutions concrètes.

Face à cette tragédie humaine, des milliers de citoyens s’engagent auprès des migrants et refusent de fouler au pied les valeurs de solidarité et d’humanité : comités de soutien, accueil des migrants, aide humanitaire… la solidarité est palpable. Loin d’être une fatalité, le repli sur soi peut être combattu par des propositions positives autour de la Justice Migratoire qui allie la mise en place de voies sures et légales de migrations et le refus de la mondialisation débridée qui favorise le dumping social dont la majorité des travailleurs sont les perdants.

Entre la double impasse du repli sur soi et d’une mondialisation débridée, des solutions existent :

  • Garantir des voies sûres et légales de migration fondées sur des critères clairs et équitables.
  • Mobiliser les moyens nécessaires pour atteindre les Objectifs de développement durable de l’ONU à l’horizon 2030 et éradiquer les inégalités mondiales et la pauvreté.
  • Réformer la directive européenne sur le détachement des travailleurs pour garantir le principe « à travail égal, salaire égal ».

C’est au Conseil Européen que les décisions migratoires sont prises : c’est là que nous serons !

Nous voulons construire une mobilisation large, euro-africaine, en installant aux pieds de la Commission Européenne et du Conseil Européen un immense camp de migrants (hotspot) pour dénoncer ce qui se passe à nos portes, refuser l’alternative entre le repli sur soi et la mondialisation débridée et exiger la justice migratoire.
Ni repli sur soi, ni mondialisation débridée : Justice Migratoire, Justice sociale !

3. Contre-Sommet Européen sur La Justice Migratoire à Bruxelles le 12 décembre

Dans la continuité des assises organisées dans chaque province belge au printemps 2017, nous proposons d’organiser un espace ouvert de discussions et de rencontres sur les axes de revendication de la Justice Migratoire la veille de la grande mobilisation. Il s’agit de permettre aux manifestants de participer à un espace de réflexion et de se nourrir d’un point de vue plus théorique dans le cadre de plusieurs ateliers citoyens. Ces ateliers se termineraient à 18h00, avec le dépôt sur le canal de bateaux en papier avec une bougie symbolisant le nombre de migrant.es disparu.es en Méditerranée en 2017 et ceux décédés dans le désert.

Télécharger cet appel

Organisation