×

Le constat

Que de paradoxes ...

  • On produit aujourd’hui plus de nourriture qu’il n’en faut pour nourrir la planète. Pourtant, 1 milliard de personnes souffrent de la faim.
  • Paradoxe ultime : 80% du milliard de personnes souffrant de malnutrition sont
    des paysans et des pêcheurs, c’est-à -dire ceux-là mêmes qui sont censés nous nourrir.

Les causes de la faim dans le monde

Si les principales victimes de la faim dans le monde sont des paysans du Sud, c’est parce que leur niveau de pauvreté ne leur permet pas d’avoir accès à une alimentation qui pourtant existe en suffisance. Cette situation est exacerbée par l’accaparement des terres par des firmes privées, souvent exploitées pour produire des agrocarburants plutôt que de la nourriture, ainsi que par la spéculation alimentaire orchestrée par les banques, qui entraîne des hausses démesurées des prix alimentaires qui deviennent trop élevés pour les populations pauvres.

Pour nourrir la planète, soutenons les paysans du Sud

La seule solution pour éradiquer la faim dans le monde est de soutenir les paysans du Sud et de développer l’agriculture familiale, pour garantir des revenus suffisamment rémunérateurs aux paysans et une nourriture saine, accessible et durable aux consommateurs.

Les paysans du Sud doivent nourrir la planète, plutôt que représenter la majorité des victimes de la faim !

Des revendications

« Changer d’agriculture et d’alimentation, pour le droit à l’alimentation  »

Pour y arriver, il faut immédiatement cesser ce qui met à mal le droit à l’alimentation et ...

  • interdire la spéculation financière sur les denrées alimentaires. Car elle renforce la volatilité des prix agricoles et menace la vie des paysans et des consommateurs les plus pauvres !
  • arrêter la course effrénée à l’achat ou à la location longue durée de terres fertiles par les investisseurs privés. Plus de 200 millions d’hectares dans le monde sont concernés (70 fois la Belgique)
  • stopper le soutien à la production d’agrocarburants et limiter la production de ceux qui menacent la sécurité alimentaire des pays les plus faibles et de l’Europe
  • soutenir l’agroécologie car on sait aujourd’hui que cette agriculture est plus productive que l’agriculture industrielle ! Parce qu’elle est basée sur une agriculture familiale qui respecte l’environnement, assure l’emploi et un développement humain.


Inscrivez-vous à notre Newsletter