×

Vision - conception

Si le développement doit répondre à des besoins concrets, il doit surtout être conçu en termes de droits.

Notre approche

Dans la coopération au développement du 21e siècle, l’ancrage social des ONG et des autres organisations de la société civile (OSC) est une nécessité absolue pour garantir à leurs actions des soutiens populaires et financiers suffisants et être en capacité de construire à l’échelle locale, nationale et internationale des partenariats, des alliances et des coalitions larges et représentatives d’organisations de la société civile. En tant que contre-pouvoirs démocratiques, les OSC sont indépendantes des gouvernements et définissent leur agenda d’actions en toute autonomie. Cet agenda doit toutefois s’inscrire dans un dialogue ouvert avec les pouvoirs publics : pour inciter les gouvernements à mener des politiques publiques favorables au nouvel agenda du développement mondial ; pour développer des formes innovantes de financements publics et de coopération au développement adaptées aux enjeux mondiaux contemporains ; pour promouvoir la construction d’Etats de droit démocratiques, stratèges et solidaires qui sont la clé du développement mondial.

La construction d’alliances citoyennes Nord-Sud est un moyen privilégié pour peser sur les enjeux mondiaux. Face aux tentations de repli sur soi, la seule réponse adéquate et durable est le renforcement de la coopération internationale. C’est dans ce but que nous inscrivons nos stratégies et cherchons à développer des synergies à travers l’approfondissement et l’élargissement de coalitions de la société civile et de partenariats globaux.

Le CNCD-11.11.11 a développé sa mission de financement de partenariats dans les pays en développement afin de participer au renforcement de capacités des acteurs sociaux et des mouvements citoyens dans les pays en développement et de les articuler à l’échelle internationale à travers des partenariats et des coalitions larges d’organisations de la société civile sur les enjeux mondiaux de mobilisation citoyenne et de plaidoyer.

L’objectif de ces partenariats est de développer le rôle de contre-pouvoir et d’acteur de changement de la société civile dans les pays en développement en vue de favoriser un changement sociétal plus durable, équitable, et plus juste qui prenne en compte l’humain avec une attention particulière aux inégalités de genre et à l’environnement. Cela passe bien entendu par le financement des programmes dans le Sud (via l’Opération 11.11.11), mais aussi par le relais des combats des partenaires du Sud vis-à-vis de la population belge et des décideurs politiques belges et européens.

Ces changements répondent aux besoins suivants :

  • l’accomplissement des droits humains fondamentaux,
  • l’expansion de la démocratie,
  • le respect de l’environnement
  • le respect de la diversité culturelle
  • l’égalité des sexes
  • la lutte contre les inégalités

Pour ce faire, l’Opération 11.11.11 propose deux lignes de financement :

  • Programme partenaires, qui renforce les acteurs locaux de développement via le soutien financier des stratégies des organisations membres de la coupole ;
  • Programme citoyenneté et démocratie qui soutient les partenaires directs de la coupole pour un renforcement des réseaux nationaux et régionaux d’acteurs de la société civile sud.

Les partenariats développés dans ces deux cadres se veulent des liens dans la durée, basés sur des valeurs communes en vue d’atteindre des objectifs communs faisant appel à des moyens matériels et immatériels, privilégiant une répartition équitable des influences respectives de chacun au service de combats politiques communs vers un changement social.

Ces partenariats s’appuient sur une logique d’alignement sur les stratégies des partenaires ; en maintenant le Sud « dans le poste de pilotage ». Ceci implique de renforcer les structures collectives dans les pays concernés, afin de leur permettre de créer les espaces nécessaires à la mise en place d’actions conjointes de leurs membres pour construire leurs propres priorités de développement, les traduire en termes de revendications politiques communes ; et les relayer ensuite avec les leviers les plus pertinents au Nord, comme au Sud.

Concrètement

Dès l’Opération 11.11.11 2017 (sélection 2018), le programme Partenaires a été réformé pour entrer dans une logique de financement des stratégies Sud des membres. La sélection est effectuée sur base de la qualité des stratégies et de leur compatibilité avec les principes de la Charte politique (en particulier : le respect des principes de partenariat, l’orientation vers le changement social et le respect des droits humains, l’égalité de genre et la durabilité environnementale). Le choix sera laissé à l’organisation membre financée d’utiliser ce financement pour cofinancer son accès à des subsides publics ou pour financer des projets non soumis aux bailleurs publics.

Guide Programmes « Partenaires »

Le programme Citoyenneté et démocratie, créé en 2006, a pour objectif de financer les partenaires directs du CNCD-11.11.11 : il s’agit de réseaux nationaux ou régionaux d’organisations de la société civile actifs dans le plaidoyer politique. Le but est de permettre un renforcement mutuel entre acteurs sur des combats communs, portés par les partenaires dans le Sud et le CNCD-11.11.11 au Nord. Afin de permettre d’inscrire ces partenariats dans la durée, et d’assurer leur durabilité, le programme Citoyenneté et démocratie est également réformé, pour proposer un financement institutionnel aux réseaux et coupoles partenaires sur base de leurs plans stratégiques pluriannuels et en fonction du rythme de ceux-ci. L’accent principal est mis sur le renforcement de l’interaction avec les partenaires dans des combats communs.

Guide Programme « Citoyenneté & démocratie »

Inscrivez-vous à notre Newsletter