© Arnaud Ghys 2015

Que vous soyez une classe, un mouvement de jeunesse, une chorale existante, une entreprise ou un groupe d’amis, chantez pour défendre la justice sociale. Rejoignez une chorale existante ou créez la vôtre.

Présentation

Le chant est un outil de militance incontestable. Il a servi les luttes sociales les plus anciennes et celles d’aujourd’hui, au Nord comme au Sud.
C’est pourquoi, en 2015, dans le cadre de la campagne pour une protection sociale pour tous, le CNCD 11.11.11. a créé une chorale engagée et militante, la Buena Vida Social Band. Autour d’un répertoire multilingue et multiforme, le groupe se rassemble lors de manifestations et d’occupations de l’espace public autour d’enjeux essentiels : la protection sociale au Nord comme au Sud, l’accueil et le passage dignes des migrants, le refus des accords de commerce actuellement sur la table des négociations (TTIP, CETA, etc.).
Le BVSB se produit également en concert pour soutenir des initiatives porteuses de sens et de changement.

Participer

  • Je suis un professeur, un animateur
    Je souhaite reprendre une ou plusieurs chansons du répertoire avec ma classe, mon groupe de jeunes, mon mouvement de jeunesse. J’inscris mon groupe sur ce site et je prends contact avec l’antenne régionale du CNCD 11.11.11. la plus proche de chez moi si je souhaite un soutien dans la mise en place de la chorale ou d’activités connexes.
  • Je fais partie d’une chorale
    Je souhaite reprendre le répertoire du chansonnier. J’inscris ma chorale sur ce site pour informer le CNCD 11.11.11. de ma participation, la visibiliser et éventuellement accueillir de nouveaux-elles chanteuses-eurs.

S'inscrire

chanter pour la justice sociale

Chansons

Retrouvez sur cette page tout le nécessaire à la mise en place de votre projet de chorale.
12 chants militants et/ou solidaires, d’ici et d’ailleurs, des chants historiques ou contemporains, en 7 langues.
Pour chaque chant, vous trouverez les paroles, un bref historique, quelques pistes d’exploitation pédagogique (dans le PDF ) pour prolonger le questionnement et le débat, les partitions et arrangements, ainsi que des démos sonores.

Né quelque part, Maxime le Forestier

Sortie en 1987, la chanson Né quelque part de Maxime Le Forestier, chanteur engagé, est une réponse directe à la Loi Pasqua promulgué en France en 1986. Cette loi, n’accordant plus automatiquement la nationalité française à la majorité d’un enfant né en France de parents étrangers, remet en cause le droit du sol. Dans la même période, le Front National prend de plus en plus de place sur la scène politique française et le sujet de l’immigration amène de nombreux débats.

Le saviez-vous ? Selon les conventions internationales, tous les êtres humains ont droit à une garantie de revenus et aux soins de santé. Pourtant, selon l’endroit où l’on nait, où l’on vit, les situations sont très différentes. 73% de la population mondiale n’a pas encore accès à une protection sociale complète.

Kanto Kolekto - Paroles - Né quelque part
PDF - 28.3 ko
Kanto Kolekto - Partitions - Né quelque part
PDF - 77.4 ko

Ya Basta !, Compagnie Jolie Môme

Littéralement « Ça suffit ! », Ya Basta ! est une chanson de la Compagnie Jolie Môme qui traite de luttes, d’espoir, de révolte et de solidarité. La compagnie défend un théâtre populaire et vivant et puise ses histoires dans le quotidien, l’humain, le spontané.

Elle soutient différentes luttes sociales, contre l’austérité et pour les chômeurs, précaires, sans-papiers, intermittents et intérimaires etc. La compagnie se produit dès lors sur scène mais aussi souvent dans la rue, lors de mouvements de grève ou de mobilisations.

Le saviez-vous ? Une politique de protection sociale permet de s’attaquer de façon structurelle à l’exclusion sociale et aux inégalités, afin de prévenir et de réduire la pauvreté et la vulnérabilité dans la société. Elle permet également de rectifier certains rapports de force asymétriques de la société. La protection sociale pour tous est donc un enjeu de notre avenir dans le Nord aussi bien que dans le Sud.

Kanto Kolekto - Paroles - Ya Basta !
PDF - 28.8 ko
Kanto Kolekto - Partitions - Ya Basta !
PDF - 72.2 ko

Fèy, o, chant traditionnel haïtien

Aussi connue sous le nom de Feuilles-o et reprise par Simon & Garfunkel en 1973, ce chant haïtien en créole raconte l’histoire d’une femme suppliant un guérisseur vaudou de sauver la vie de son enfant.

Le saviez-vous ? L’acte constitutif de l’Organisation mondiale de la santé (OMS, 1946) établit que la santé est un droit fondamental de tout être humain. Cela suppose que tous les habitants d’un pays doivent avoir accès à une offre de services de bonne qualité, conformément à leurs besoins, indépendamment de leur niveau de revenu, de leur situation sociale ou de l’endroit où ils vivent. Pourtant, la tendance actuelle à la commercialisation des soins de santé dans le monde entier exclut toute une tranche de la population mondiale. Dans les cas les plus graves, certaines personnes doivent vendre leurs biens ou retirer leurs enfants de l’école pour qu’ils contribuent aux revenus de la famille, afin de pouvoir payer le médecin, l’hôpital, les médicaments ou le transport vers le centre de santé. L’accès insuffisant aux soins de santé constitue de ce fait une source considérable de pauvreté dans le monde.

Kanto Kolekto - Paroles - Fey O
PDF - 28.6 ko
Kanto Kolekto - Partitions - Fey O
PDF - 74.2 ko

Money, Pink Floyd et ABBA

La chanson Money de Pink Floyd, sortie en 1973, dépeint l’envers matérialiste du rêve américain, cette envie du « toujours plus », avec l’accumulation du profit comme but ultime. En contraste flagrant avec le cauchemar américain, que vit une large partie de la population, incapable de mener une vie décente malgré l’accumulation de petits boulots. Trois ans plus tard, ABBA sort Money Money Money, qui traite de la place de l’homme pauvre dans un monde de riches.

Le saviez-vous ? L’argument de masse des détracteurs de la protection sociale est le manque de moyens pour la mettre en place ou la conserver. Or, les sources de financement existent. Pensons en premier lieu aux cotisations sociales et aux impôts. Lorsque les ressources nationales ne suffisent pas, il faut instaurer des mécanismes internationaux de redistribution, notamment en luttant contre l’évasion et la fraude fiscale. Car celles-ci constituent une véritable hémorragie qui empêche les pays en développement comme les pays développés de renforcer leurs systèmes de protection sociale.

Kanto Kolekto - Paroles - Money
PDF - 30.8 ko
Kanto Kolekto - Partitions - Money
PDF - 148.2 ko
Kanto Kolekto - Maquettes - Money
ZIP - 16.6 Mo

A la mina no voy, Quilapayun

Ce chant traditionnel colombien datant du début du 19e siècle, aborde le thème de l’esclavage des hommes noirs par des patrons blancs, dans les mines d’or de Colombie. Au départ relié à une danse, il a été popularisé en dehors de la Colombie, dans certains villages du Pacifique et a ensuite été repris et adapté par plusieurs artistes depuis les années 60, en signe de lutte ou d’hommage aux mineurs, et notamment en 1969 par le célèbre groupe chilien Quilapayun dans son album Basta (traduction espagnole de « ça suffit »), compilation de chants populaires et révolutionnaires.

Le saviez-vous ? L’esclavage est officiellement aboli dans le monde entier. Et même si, au sens d’appartenance physique à un maitre, il tend à disparaitre, d’autres formes d’exploitation et d’injustices posent toujours fortement question. C’est pour cela que l’Organisation Internationale du Travail a défini le concept de travail décent, qui repose sur quatre piliers : obtenir un emploi productif ; respecter les normes du travail ; assurer un système de protection sociale et promouvoir le dialogue social.

Kanto Kolekto - Paroles - A la mina no voy
PDF - 30.3 ko
Kanto Kolekto - Partitions - A la mina no voy
PDF - 139.1 ko
Kanto Kolekto - Maquettes - A la mina no voy
ZIP - 21.7 Mo

Wat zullen we drinken ?, Bots

Plus connue ces dernières années comme une chanson pour faire la fête, Wat zullen we drinken ?, sortie à l’origine sous le nom de Zeven dagen lang en 1976, est une chanson du groupe néerlandais Bots. Celle-là même inspirée d’un chant traditionnel breton de 1929, Bots a récupéré le thème de la boisson en y ajoutant une connotation politique et de lutte. Intégrée à treize albums des Bots sur une période de près de 20 ans, le chant a souvent été repris lors de manifestations étudiantes de par son caractère revendicatif.

Le saviez-vous ? Dans toutes les revendications sociales et politiques, les mouvements sociaux (syndicats, mutuelles, mouvements paysans, coopératives, mouvements citoyens, fédérations professionnelles, ONG, etc.) jouent un rôle de lutte important. C’est également le cas dans le cadre de la protection sociale. Les mouvements sociaux ont entre autres des rôles d’initiateur et d’accompagnateurs d’initiatives, de plaidoyer auprès du gouvernement, de « gardien » de l’équité et de la durabilité de la protection sociale, de participation au dialogue, tout en s’assurant d’être inclusifs et de porter en particulier la voix des exclus et des groupes vulnérables.

Kanto Kolekto - Paroles - Wat zullen we drinken ?
PDF - 29.7 ko
Kanto Kolekto - Partition - Wat zullen we drinken ?
PDF - 79.3 ko

Bella ciao, Mondines

Bella ciao est un chant populaire de protestation chanté au début du 20e siècle par les Mondines, les ouvrières saisonnières travaillant dans les rizières des plaines du Nord de l’Italie, pour dénoncer leurs conditions de travail. Repris après la lutte sociale qui mena en 1908 à l’instauration de la loi limitant le travail journalier à 8 heures, il est un adieu à la Mondine d’avant la loi, érigé en symbole de la condition du sous-prolétariat du Nord de l’Italie. Les paroles ayant été changées en 1944 par des partisans de la lutte antifasciste, il est devenu un chant de révolte contre les troupes allemandes de la République sociale italienne avant de devenir, dès les années 60, un hymne à la résistance repris dans le monde entier lors de manifestations.

Le saviez-vous ? Les femmes sont plus souvent que les hommes exclues de la protection sociale. Elles sont surreprésentées dans l’économie informelle. Elles perçoivent généralement les plus faibles revenus. Elles assument souvent les plus grandes tâches dans un foyer (moins de temps de travail rémunéré, congé pour s’occuper des enfants malades, etc.). Par conséquent, il est plus difficile pour elles de participer aux systèmes de protection sociale. Pour lutter contre les inégalités entre les hommes et les femmes, les mesures de protection sociale doivent tenir compte de ces différences.

Kanto Kolekto - Paroles - Bella Ciao
PDF - 29.5 ko
Kanto Kolekto - Maquettes - Bella Ciao
ZIP - 18.1 Mo

Ouvrez les frontières, Tiken Jah Fakoly

Au long de ses 8 albums, Tiken Jah Fakoly s’est établi comme l’une des grandes figures de la scène reggae africaine, faisant de lui un porte-parole s’adressant tant aux peuples qu’aux dirigeants et dénonçant des injustices politiques et sociales à travers ses chansons. Engagé sur de nombreux fronts, il soutient le mouvement altermondialiste, milite pour l’abolition de la dette du Tiers-Monde, dénonce le (néo)colonialisme, encourage le retour à la terre contre l’exode rural… Dans sa chanson Ouvrez les frontières, en duo avec l’artiste Soprano, il stigmatise la fermeture des frontières par les pays du Nord et la non-réciprocité dans la liberté de circulation – pourtant garantie par la Déclaration universelle des droits de l’homme depuis 1948.

Le saviez-vous ? Plus de 230 millions de personnes vivent aujourd’hui dans un pays différent de celui dans lequel elles sont nées. Ce chiffre représente un peu plus de 3% de la population mondiale2. Les causes des migrations sont diverses et multiples : certains partent pour travailler, étudier, rejoindre leur famille. Pour d’autres, la migration n’est pas un choix mais une contrainte. Ils sont forcés de fuir à cause de guerres, persécutions, catastrophes naturelles ou tout simplement car ils ne parviennent plus à mener une vie décente.

Kanto Kolekto - Paroles - Ouvrez les frontières
PDF - 30.4 ko
Kanto Kolekto - Partition - Ouvrez les frontières
PDF - 185.4 ko

You’ll never walk alone, Rogders and Hammerstein

Popularisée par le club de football de Liverpool en tant qu’hymne et devise depuis 1963, You’ll never walk alone est tirée de la comédie musicale Carousel créée à Broadway en 1945. La chanson encourage l’héroïne, enceinte, après la mort de son mari. Dans un contexte de fin de deuxième guerre mondiale, la chanson fut un succès auprès du public parmi lequel beaucoup avaient un proche sur le front en Europe ou dans le Pacifique Sud. Elle est ensuite devenue un standard, reprise par une vingtaine de grands noms de la chanson ces cinquante dernières années, de Frank Sinatra à Alicia Keys en passant par Nina Simone, Elvis Presley, Ray Charles ou encore Tom Jones et Barbra Streisand. Elle incarne la collectivité et la solidarité.

Le saviez-vous ? En cercle vertueux, la protection sociale et la solidarité se renforcent mutuellement. La protection sociale ne peut être accessible à tous que si elle est fondée sur ce principe : ce sont les épaules les plus fortes qui doivent porter les charges les plus lourdes. La solidarité est donc indispensable dans la mise en place de mesures de protection sociale, qui quant à elle, en plus d’être un filet de sécurité pour chacun, renforce la solidarité entre les jeunes et les plus âgés, les malades et les personnes en bonne santé, les riches et les pauvres, les travailleurs formels et informels, les ruraux et les citadins.

Kanto Kolekto - Paroles - You’ll never walk alone
PDF - 30.1 ko
Kanto Kolekto - Partition - You’ll never walk alone (3 voix)
PDF - 88.7 ko

C’est du lourd, Abd Al Malik

Abd Al Malik, auteur-rappeur-compositeur et écrivain français, possède son style bien à lui, alliant chant, rap, slam et jazz. Passionné de littérature et de philosophie, il écrit également pour d’autres artistes et signe une série de collaborations fructueuses. Après une adolescence houleuse, proche de la délinquance et du fanatisme religieux, il veut aujourd’hui diffuser un message de paix, de tolérance, et de vivre-ensemble. Dans sa chanson C’est du lourd, il fait référence aux inégalités au sein de la société française, au repli sur soi ainsi qu’aux différentes manières de gérer la précarité, les obstacles et le rapport à l’Autre.

Le saviez-vous ? Même dans les pays « riches », chacun ne nait pas égal. D’une famille à l’autre, la précarité peut exister chez nos propres voisins. Sans un esprit de solidarité, la cohésion sociale, pierre angulaire du bien-être collectif, est menacée.

Kanto Kolekto - Paroles - C’est du lourd
PDF - 30 ko
Kanto Kolekto - Maquettes - C’est du lourd
ZIP - 5.3 Mo

Bambelela

Chant traditionnel et véritable hymne sud-africain, Bambelela signifie « tient bon » en zoulou. Souvent chanté en gospel dans des églises, ce message d’espoir rappelle l’importance de continuer à lutter pour acquérir ou préserver ses acquis sociaux.

Le saviez-vous ? Les mouvements sociaux ont un rôle essentiel dans le développement de la protection sociale. Ils aident les gens à s’organiser, s’émanciper, particulièrement les exclus et les sans-voix. Ils permettent de développer des initiatives à partir de la base pour la protection des plus vulnérables de la société. Les mouvements sociaux peuvent prendre des formes très diverses. Syndicats, mutuelles, mouvements paysans, fédérations professionnelles, ONG, etc.

Kanto Kolekto - Paroles - Bambelea
PDF - 28.3 ko
Kanto Kolekto - Partition - Bambelea
PDF - 71.6 ko
Kanto Kolekto - Maquettes - Bambelea
ZIP - 4.6 Mo

Clandestino, Manu Chao

Kanto Kolekto - Paroles - Fey O
PDF - 28.6 ko
Kanto Kolekto - Partitions - Fey O
PDF - 74.2 ko

Ressources

Chansonnier Kanto Kolekto
PDF - 2.5 Mo
Kanto Kolekto - les maquettes
ZIP - 118.3 Mo
Kanto Kolekto - les partitions
ZIP - 1.1 Mo

Votre contact

Alice Beck
Chargée de Campagne au CNCD-11.11.11 – Bureau Bruxelles
alice.beck cncd.be
Quai du Commerce 9, 1000 Bruxelles
+32 (0) 2 250 12 55