×

Aide au développement : moins de 30 centimes supplémentaires par personne et par jour suffiraient pour atteindre 0,7% du RNB

18 décembre 2017

Consacrer 0,7% du PIB à l’aide au développement, une mission impossible ? En fait, une trentaine de centimes supplémentaires par jour par habitant suffiraient à atteindre cet objectif historique. Plusieurs pays européens ont fait ce choix. La Belgique, elle, s’en éloigne.

Alors qu’elle avait presque atteint, en 2010, l’objectif historique de consacrer 0,7% du PIB à l’aide publique au développement (APD), la Belgique s’en éloigne désormais de plus en plus. Les coupes budgétaires annoncées d’ici 2019 risquent même de faire glisser le niveau de l’APD à peine au-dessus de la moitié de l’objectif.

On pourrait penser qu’une telle évolution est inévitable dans le contexte actuel de l’austérité budgétaire. En fait, cela n’a rien d’une évidence. Plusieurs pays européens ont d’ailleurs fait le choix politique d’atteindre les 0,7%, en dépit du contexte économique.

La Suède, le Luxembourg et le Danemark, malgré des variations, continuent de dépasser l’objectif international. Quant au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et à l’Allemagne, ils l’ont atteint ou en sont très proches. Il s’agit donc d’un choix politique, plutôt qu’une prétendue contrainte économique.

En réalité, la Belgique se montre nettement moins solidaire que ses pays voisins, à l’exception de la France, dont le nouveau gouvernement a toutefois adopté un plan de croissance pour atteindre 0,55% en fin de législature. D’autant plus qu’une part croissante de l’APD est grignotée par les dépenses en faveur de l’accueil en Belgique des réfugiés. En 2015 et 2016, la Belgique est même devenue la première bénéficiaire de sa propre aide au développement !

Ramené à chaque habitant du pays, l’effort pour mobiliser 0,7% du RNB belge en APD représente 70 centimes par jour, sur un total de richesses produites équivalent à 103 euros par jour et par personne. Etant donné que chaque Belge consacre déjà en moyenne plus de 40 centimes par jour à l’aide au développement, moins d’une trentaine de centimes supplémentaires suffiraient.

A cette aune, respecter l’engagement de mobiliser 0,7% du RNB belge en aide au développement est un simple choix de société.

Inscrivez-vous à notre Newsletter