×

Assassinat de Ben Ramos, avocat et défenseur des Droits de l’Homme

7 novembre 2018

Autre Terre, membre du CNCD-11.11.11, apprend avec stupeur et énormément de tristesse l’assassinat de Ben Ramos, directeur de notre association partenaire philippine « PDG » et grand défenseur des droits des paysans sans terre aux Philippines.

Il a été victime hier soir, mardi 6 novembre d’une expédition punitive. L’avocat a reçu 3 balles tirées par deux personnes en moto à 22h30 à Kabankalan. Il a été déclaré mort à son arrivée à l’hôpital 10 minutes après.

Ben Ramos, âgé de 56 ans et avocat pro deo au service des paysans sans terre, s’était récemment engagé à apporter une assistance juridique aux familles de 9 paysans assassinés ce 20 octobre 2018. Meurtre qu’Autre Terre avait déjà fermement condamné. Ce dernier combat a précipité son assassinat, lui qui se savait menacé depuis longtemps par les milices paramilitaires œuvrant au services de grands propriétaires terriens.

Homme déterminé et entièrement dévoué à la cause des paysans sans terre, il avait mis en œuvre grâce à PDG un réseau de soutien et d’appui aux paysans afin qu’ils puissent défendre leurs droits, récupérer des terres et mettre en place une agriculture saine et rémunératrice.

Autre Terre a travaillé en partenariat avec PDG de 1996 à 2004 pour soutenir une filière de production et de transformation de riz local à destination des familles les plus démunies de l’île de Negros. Depuis lors, les contacts ne se sont jamais rompus et Autre Terre continue à accompagner PDG dans ses différents combats, notamment via la publication d’un livre intitulé « Histoire de Lutte », un titre qui prend une signification lourde de sens à l’aune de ce récent drame.

Autre Terre condamne fermement ce crime effroyable contre Ben Ramos, lui qui a lutté toute sa vie pour plus de justice sociale.

Lire aussi

Travailleuses d'un sous-traitant d'Adidas
Analyse

Garantir le travail décent dans les chaînes d’approvisionnement

Comment imposer aux entreprises le respect de normes sociales et environnementales et le versement d’un salaire décent dans leur chaîne d’approvisionnement ? Faute d’un accord multilatéral, c’est aux États d’agir : en garantissant la transparence, en (...)


  • Arnaud Zacharie

    25 octobre 2018
  • Lire

Inscrivez-vous à notre Newsletter