×

La Belgique, principale bénéficiaire de son aide au développement

14 juillet 2016

MICmag - Quizz : quel pays est le principal bénéciaire de l’aide au développement de la Belgique ? Réponse : la Belgique.

Et non, il n’est pas question ici des transferts Nord-Sud entre la Flandre et la Wallonie, qui n’est pas (encore) un pays en développement.

L’aide au développement de la Belgique à la Belgique s’explique par une tendance récente : l’augmentation importante des dépenses pour accueillir les demandeurs d’asile. Crise de l’accueil oblige, ces montants enregistrent en effet une forte hausse. Or, ils sont prélevés sur l’enveloppe de la coopération au développement.

D’après l’OCDE, qui authentifie chaque année les montants de l’aide internationale, la Belgique a dépensé 187 millions de dollars pour l’accueil des réfugiés en 2014 . C’est nettement plus que pour le principal pays partenaire !
La République démocratique du Congo (RDC) n’a en effet reçu « que » 148 millions de dollars.

Et la tendance s’est encore creusée en 2015, avec la crise syrienne. Les chiffres définitifs ne sont pas disponibles, mais deux tendances sont claires : la Belgique a dépensé moins pour l’aide au développement, et une part plus grande de cette enveloppe a été consacrée à l’accueil. Les pays pauvres bénéficiaires de l’aide belge sont les victimes collatérales de cette évolution.

La tendance n’est pas limitée à la Belgique. Au total, les pays de l’OCDE ont dépensé 12 milliards de dollars pour l’accueil des réfugiés en 2015. Dans une large mesure, ce montant a été prélevé sur l’enveloppe de l’aide aux pays pauvres.

Lire aussi

Eurafrique : la menace migratoire imaginaire

Eurafrique : la menace migratoire imaginaire

La menace d’une ruée migratoire africaine vers l’Europe est un mythe. La fermeture des frontières et la fin de l’aide au développement réclamées par les adeptes du repli national-populiste sont des solutions contre-productives. Ce dont l’Europe a besoin (...)


  • Arnaud Zacharie

    4 mars 2019
  • Lire

Inscrivez-vous à notre Newsletter