×

Bolivie : interactions avec des territoires vivants

Au pouvoir depuis 2006 et réélu pour un 3è mandat en 2015, Evo Morales avec son parti, le MAS (Mouvement vers le socialisme), a profondément changé le paysage politique, économique et social du pays. Le modèle actuel, de type extractiviste primo-exportateur est basé sur l’exploitation par l’Etat des ressources naturelles (principalement pétrole et gaz dont les industries ont été nationalisées) et les recettes fiscales ainsi engendrées financent de nombreux programmes sociaux mis en place par le gouvernement. Les indicateurs sociaux montrent des améliorations significatives au niveau du taux de pauvreté, taux d’alphabétisation, accès aux services de base. Néanmoins, ces dernières années, on observe de nombreuses contradictions entre le discours du gouvernement, axé sur la reconnaissance des peuples indigènes, de la Madre Tierra, des droits collectifs et des droits des femmes (promesses qui ont largement contribué à l’accès au pouvoir de E. Morales).

Le programme vise à renforcer les capacités des organisations communautaires et de leurs membres pour l’exercice de leurs droits à l’alimentation, à la gestion de leur territoire et des ressources naturelles dans un contexte de changements climatiques, et à l’accès à des revenus suffisants, en participant à la prise de décisions qui orientent leur futur, avec une perspective de genre. Il touchera les familles paysannes des territoires communaux priorisés (Palos Blancos, Taraco et Salinas) et les organisations communautaires et locales qui les représentent (23 780 personnes des trois territoires priorisés).

Actions concrètes :

  • Formation de leaders communautaires, promoteurs, familles, enfants scolarisés et gestionnaires
  • publics en gestion territoriales, agroécologie, alimentation saine.
  • Construction de plans et d’outils de gestion territorial et mise en place d’initiatives au niveau familial et communautaire en agroécologie, gestion des ressources naturelles y adaptation au changement climatique, alimentation saine.
  • Articulation entre acteurs municipaux pour faire évoluer la législation locale.
  • Echanger et capitaliser des expériences, mener des recherches-action.
  • Renforcer institutionnellement les partenaires.
  • Mener des collaborations et synergies avec les OSC boliviennes, belges et étrangères pour des actions de plaidoyer et de gestion des savoirs.

Inscrivez-vous à notre Newsletter