×

Cambodge / Indonésie : le dialogue social, un chemin vers le travail décent

Cambodge / Indonésie : le dialogue social, un chemin vers le travail décent

Je m’appelle . J’ai 35 ans. J’ai commencé à travailler dans la confection à l’âge de 20 ans. Depuis, mon quotidien est fait de 12 heures de travail, jusqu’à sept jours par semaine. Lors des pics de production, je travaille jusqu’à 20 heures sur une journée. Je travaille les jours fériés et n’ai pas droit à des congés payés. Tous les matins, je me lève à 5 heures et finit ma journée à 20 heures. Je me couche à 22 heures, épuisée. Je gagne 40 dollars par mois. Impossible avec un salaire pareil de me nourrir correctement ou d’avoir des enfants. Je n’ai pas de vie ...
Hong Chanthan, travailleuse cambodgienne

Au Cambodge, les travailleurs sont pauvres et vulnérables, les revenus ne sont pas suffisants pour subvenir aux besoins de base, le problème n’est pas tant la ‘qualité’ du droit que l’exécution de celui-ci. Les problèmes des travailleurs sont :

  • L’utilisation trop fréquente de contrats de durée déterminée ;
  • La liberté d’association limitée ;
  • Des dirigeants syndicaux assassinés ;
  • Des dirigeants syndicaux incriminés ;
  • Des manifestations pacifiques violemment écrasées ;
  • Le seul secteur ayant un salaire minimum défini (qui est beaucoup trop bas) est le secteur de l’habillement.

En Indonésie, le problème est surtout les inégalités entre travailleurs riches et pauvres et une mauvaise application des droits du travail.

  • Groupe de travailleurs qui passent de l’économie formelle dans l’économie informelle suite aux crises mondiales ;
  • Remplacement des contrats à durée indéterminée par des contrats à durée déterminée ;
  • Réduction de la qualité de l’emploi et augmentation des violations de la législation du code travail et conventions de l’OIT ;
  • Dialogue social inadéquat à cause d’une coordination limitée entre syndicats et du peu de capacités des partenaires sociaux à poursuivre le dialogue ;
  • Impact négatif du développement économique et industriel sur le climat ;
  • Précarisation des droits des travailleurs dans les entreprises multinationales en Indonésie et dans les pays voisin (nécessité de se mettre en réseau)

Le programme a pour objectif de :

Au Cambodge : amélioration du respect des droits des travailleurs et travailleuses et du dialogue social au Cambodge avec une attention spécifique pour l’instauration du salaire minimum dans le secteur formel. Le programme favorise l’aspect genre (beaucoup d’affiliées femmes dans les secteurs concernés textile et habillement).

En Indonésie : Amélioration du respect des droits des travailleurs et travailleuses pour la promotion du dialogue social dans le secteur formel et informel et pour garantir la stabilité de l’emploi et une meilleure protection sociale avec une attention spécifique pour les travailleurs et travailleuses dans les multinationales et pour les femmes.

L’implication des travailleurs et des travailleuses dans l’instauration d’une économie verte où seront garantis le travail décent et le développement durable pour les générations actuelles et futures.



Inscrivez-vous à notre Newsletter