© Athénée Royal Serge Creuz de Molenbeek-St-Jean

Les migrations s’imposent de plus en plus comme l’un des grands enjeux de notre société et constituent, à n’en pas douter, un thème délicat, à l’heure où se libère la parole xénophobe partout en Europe. Raison de plus pour en parler, dès l’école, avec les jeunes et les ados. C’est dans ce cadre que des centaines d’élèves de plusieurs établissements scolaires de Bruxelles et de Wallonie ont participé au projet « écoles secondaires en action pour la justice migratoire ».

Initié en septembre 2017, le projet Ecoles secondaires en action pour la justice migratoire proposait aux enseignants de participer avec leurs élèves durant 6 mois à un processus de découverte, de réflexion et d’action sur un thème porté par le CNCD-11.11.11 : la justice migratoire.

L’objectif étant de déconstruire les stéréotypes et clichés sur les migrants et les migrations en permettant aux jeunes de construire une opinion réfléchie, en rencontrant des nouveaux arrivants et en passant à l’action.

Outre les animations basées sur la vingtaine d’outils de la mallette pédagogique destinée aux élèves du secondaire supérieur, le CNCD-11.11.11 leur proposait une série de rencontres et d’activités pour pousser la réflexion.

« Murs Murs » du Théâtre Maat
« Murs Murs » du Théâtre Maat

Ainsi du 24 au 26 octobre 2017, le Château du Karreveld a accueilli 4 représentations théâtrales du spectacle « MursMurs » du Théâtre Maat. Cette pièce raconte le parcours de Nathan, depuis le Cameroun depuis la Belgique.
Plus de 400 élèves ont découvert ce récit autobiographique d’un jeune homme à peine plus âgés qu’eux. Un moment très fort en émotion, qui a permis aux professeurs et aux élèves de poursuivre le projet avec encore plus de motivation.

Des rencontres entre des personnes migrantes et des classes ont été ensuite organisées par les professeurs. C’est le cas notamment de l’Athénée Royal de Braine l’Alleud, dont les élèves ont vécu une journée à Bruxelles entre le Hub Humanitaire, la rencontre de membres de la Plateforme d’hébergement et une personne migrante venue raconter son parcours. Les élèves de l’Institut Saint Joseph de Charleroi ont quant à eux rencontré à plusieurs reprises des jeunes mineurs étrangers non accompagnés (MENA) du Centre Fédasil de Charleroi

180 élèves de 7 établissements scolaires de Bruxelles et de Wallonie se sont enfin retrouvés le 18 avril dernier à la Maison des Cultures de Molenbeek qui accueillait cette grande rencontre inter-écoles. Tour à tour, ils ont présenté leurs réalisations, lors d’une expo et/ou sur scène, accompagnés de leurs professeurs.

https://youtu.be/So7ajtsM_eE

Agés de 15 ans et plus, les élèves ont joués entièrement le jeu. Celui de découvrir trois heures durant les réalisations diverses et variées de leurs condisciples. Tout cela avec beaucoup d’attention et de respect.

Le programme était riche : slam, du rap, projections de photographie, danse contemporaine, vidéo. Chacun de ces productions racontait l’urgence d’une justice migratoire, à travers leurs yeux.

Le reste de la journée fut dédié à la projection de documentaires, pour poursuivre la réflexion en ouvrant la Maison des Cultures à d’autres publics.

En images

Ecoles secondaires en action pour la Justice migratoire

Molenbeek-Saint-Jean, 2017-2018

les écoles participantes

Centre scolaire Eperonniers-Mercelis d’Ixelles

Représentation slam des élèves de 4e secondaire de Mme Boumediane devant leur fresque géante. Cette représentation fait partie d’un projet plus large. Les élèves ont notamment participé à l’activité du « Rêve éveillé », les pièces de théâtre « Murs Murs » et « Retourne dans ton pays ». Ils partiront également à la découverte de Marseille durant le mois de mai avec l’association « Migrantour » qui organise des ballades urbaines sur le thème de la migration humaine.

Athénée Royal de Braine l’Alleud

  • Bibliothèque et ludothèque destinées aux enfants des centres d’accueil par les élèves de 4e secondaires.
  • Jeu de société conçu par les élèves de 5e et 6e secondaire destiné à la sensibilisation et qui représente les difficultés, les contraintes et les embûches du parcours d’un migrant pour arriver en Belgique.

Athénée Royal Serge Creuz de Molenbeek-St-Jean

  • Quatre fresques réalisées par les élèves de 4e secondaire de Mr Mauquoy sur le thème de la justice migratoire.
  • Photographies issues de l’atelier d’Elio Germini avec les élèves de Mme Langen.
  • Textes issus de l’Atelier d’écriture « Moi ici et maintenant », avec les élèves de Mme Cillero.

Athénée Royal de Fragnée

« Les oiseaux migrent, pourquoi pas nous » est un spectacle présenté par l’ensemble des élèves des Humanités Artistique de l’option dance contemporaine, organisé par l’Académie Grétry en association avec l’Athénée Royal de Fragnée (3e, 4e, 5e et 6e secondaire). Il s’agit d’une création des élèves en collaboration avec leurs professeurs.

Institut St-Joseph de Charleroi

Cartes postales sonores réalisées lors des rencontres avec les mineurs étrangers non accompagnés (MENA) du centre Fedasil de Charleroi par les élèves de 6e secondaire de Mme Renna.

Institut Technique Franz Fischer de Schaerbeek

« Refugiati », film réalisé par les élèves de 5e secondaire et qui relate le périple de jeunes mineurs non accompagnés pour arriver en Italie.
Six élèves et trois enseignants de l’Institut Communal Technique Frans Fischer de Schaerbeek sont partis à Pozzalo, en Sicile, dans le cadre d’un échange Européen Erasmus+, avec dans leur bagage caméra, perche et micro. Ce projet Erasmus+ a réuni des élèves de différents pays européens (Bulgarie, Italie, Grèce, Portugal et Belgique) et des migrants mineurs, rescapés de la traversée de la Méditerranée. Ces jeunes du même âge ont pu se rencontrer et échanger durant plusieurs jours. C’est un témoignage de jeunes gens qui ont tout quitté : leur famille, leur pays, leur culture, quelles qu’en soient les raisons, dans l’espoir d’une vie meilleure.