×

Esperanzah 2009 : enfonçons le clou du travail décent !

L’édition 2009 du Festival Esperanzah se tiendra du 31 juillet au 2 août à l’abbaye de Floreffe, dans la province de Namur. Une fois encore, la solidarité internationale sera au centre de ce festival pas comme les autres.

Du 31 juillet eu 2 août, l’abbaye de Foreffe accueillera une fois de plus dans son cadre enchanteur une nouvelle édition du festival de « musique du monde » Esperanzah.

Le Festival Esperanzah, c’est bien sûr et avant tout un festival de musique. Mais c’est en plusun festival engagé dans la manière dont il s’organise et par le message qu’il délivre.

Depuis plusieurs années maintenant, plusieurs ONG et associations participent activement à la mise sur pied de cet événement en organisant des animations thématiques, des actions de sensibilisation, des projections de documentaires, etc.
Le festival est aussi devenu un moment crucial dans la campagne 11.11.11.
Vous le savez probablement, le CNCD-11.11.11 organise tous les deux ans une campagne - la campagne 11.11.11 - sur une thématique. Depuis un an, c’est le travail décent qui nous mobilise. Cette campagne a été lancée il y a un an à Esperanzah avec son slogan « les travailleurs ne sont pas des outils ». Cette année, le CNCD-11.11.11 remet le couvert et amplifie sa campagne. A cette occasion, il y donnera un nouveau coup d’envoi sous le leitmotiv « il est temps d’enfoncer le clou ».

Enfoncer le clou, pourquoi ? Pour pouvoir garantir un emploi décent
à tous les travailleurs du monde, il est essentiel de définir un nouveau
système de régulation internationale et de promouvoir un modèle de
développement fondé sur la mondialisation du travail décent.
La régulation doit s’appliquer prioritairement aux acteurs privés, que
sont les entreprises transnationales et les opérateurs financiers, afin
que leurs activités permettent un développement durable, humain
et solidaire.

Enfoncer le clou, comment ? La campagne pour le travail décent continue donc cette année à Esperanzah ! qui a choisi cette thématique pour 2009. Dans ce cadre, et pour la 6e fois en qualité de partenaire clé de l’événement, le CNCD-11.11.11 coordonne l’espace associatif de la Place aux Possibles, auquel il participe activement. Là, une quinzaine d’associations, ONG, syndicats et mouvements sociaux qui ont travaillé de manière collective pendant plusieurs mois, développeront sous forme de parcours différents aspects liés aux enjeux du travail décent et à l’urgence de régulation. Passant par plusieurs étapes, les festivaliers seront amenés à réfléchir sur les conditions de travail, à comprendre les mécanismes de régulation et à s’associer avec d’autres participants pour réclamer leurs droits collectifs. A la sortie du parcours, chaque festivalier se verra offrir différentes possibilités de taper symboliquement sur le clou et ainsi marquer son adhésion à la campagne Travail décent.

Pour terminer en beauté, un coup d’envoi exceptionnel de la campagne du CNCD-11.11.11 aura lieu le dimanche 2 août à 18h45 sur la scène Côté Jardin.

Nous vous y attendons nombreux !

Lire aussi

Au Pérou, contre l'esclavage domestique

Au Pérou, contre l’esclavage domestique

Au Pérou, comme dans les autres pays d’Amérique latine, des milliers de jeunes femmes pauvres ne trouvent pas d’autre travail que celui de domestique dans des familles fortunées. Cette situation les rend très vulnérables et favorise les abus de la (...)


Travailleuses d'un sous-traitant d'Adidas
Analyse

Garantir le travail décent dans les chaînes d’approvisionnement

Comment imposer aux entreprises le respect de normes sociales et environnementales et le versement d’un salaire décent dans leur chaîne d’approvisionnement ? Faute d’un accord multilatéral, c’est aux États d’agir : en garantissant la transparence, en (...)


  • Arnaud Zacharie

    25 octobre 2018
  • Lire

Inscrivez-vous à notre Newsletter