×

Dossier d’actualité

Haïti // L’actu de la reconstruction et du développement

Stephane Compère Stephane Compère
14 juillet 2010

La catastrophe humanitaire dont a été et est encore victime Haïti, pays le plus pauvre d’Amérique latine, est dramatique à plus d’un titre et nécessite notre solidarité.

La nécessaire mobilisation internationale doit se faire à court, moyen et long terme.

  • A court terme , il s’agit d’intervenir dans l’urgence pour sauver ce qui peut encore l’être, aider les populations locales à avoir accès aux soins de santé, à l’eau potable, à un logement, etc.
  • A moyen terme , il s’agit de reconstruire une capitale presque entièrement détruite.
  • Enfin, à long terme , il s’agit de garantir des perspectives de développement économique et social aux populations haïtiennes.

Le CNCD-11.11.11 appuie le travail du consortium belge pour les situations d’urgence et de ses organisations membres qui mènent une action sur place et y appuie des projets. Ces actions – humanitaires, de développement ou encore d’interpellation - ont toutes leur importance.

Haïti /// Soutenir les ONG sur place

Que font les membres du CNCD-11.11.11 en Haïti ?

Caritas , membre du Consortium Haïti Lavi 12-12

« Le réseau Caritas souhaite récolter 30 millions d’euros pour assurer les deux premiers mois de la phase d’urgence en Haïti. Cette somme servira à fournir des vivres, de l’eau, des abris, des soins médicaux et des produits non-alimentaires à 200.000 personnes (soit environ 40.000 familles)… »


Comité pour l’annulation de la Dette du Tiers monde

Comme son nom l’indique, le CADTM agit sur le terrain de l’interpellation politique. Pour lui, « Il est donc important, pour que la reconstruction se fasse par et pour les Haïtiens et non sans et contre eux, de soutenir et d’accompagner les mouvements sociaux haïtiens qui dénoncent et combattent l’ingérence, la domination, l’exploitation, réclament l’annulation inconditionnelle et immédiate de la dette largement odieuse d’Haïti et revendiquent la pleine souveraineté de leur pays  » . C’est pourquoi le CADTM appelle à soutenir la Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un Développement alternatif (PAPDA).


Dynamo international

« La situation en Haïti retient l’attention générale. L’aide d’urgence y afflue, les mobilisations y sont massives. Si notre compétence n’est pas dans le champ des impératifs présents, notre contribution sera d’autant plus importante à l’heure où la réédification des diverses structures se fera nécessité.
Le CEP (Centre d’Education Populaire), membre du Réseau International des travailleurs sociaux de rue fait l’objet d’un soutien particulier de la part de l’ONG Dynamo International. Situé dans la rue St Gérard de Port-aux-Princes, qui a été fortement endommagé par le séisme, le centre devra être reconstruit.
D’autre part, vu les pertes humaines, il nous vient à penser que le nombre d’enfants livrés à eux-mêmes va encore augmenter dans cette capitale où 6000 enfants sont déjà en situation de rue.
Dynamo International crée un fond, qui permettra, en temps voulu, de reconstruire le centre détruit par le séisme mais également de relancer et renforcer le travail de rue dans les mois et années à venir.
 »


Entraide & Fraternité

Présente depuis plusieurs années en Haïti, l’ONG Entraide & Fraternité appuie différents types de projets en matière agricole, d’alphabétisation et de formation notamment. L’ONG a publié un document présentant el pays et ses organisation partenaires : Haïti en bref (PDF)


Médecins du Monde

A l’instar d’autres ONG, Médecins du Monde Belgique et son réseau international prennent part directement à l’aide d’urgence (Voir les vidéos). L’organisation est membre du Consortium Haïti Lavi 12-12.


Memisa

Memisa est une ONG de coopération médicale. Elle a soutenu ces dernières années différents projets en Haïti. Elle appuie notamment un centre de santé dans la capitale qui a fortement été endommagé par le séisme ou encore une organisation qui accueille des réfugiés à la frontière avec la République Dominicaine.


Mouvement d’Actions à Travers-Monde

Le Mouvement d’Actions à Travers-Monde soutient principalement en Haïti des actions en faveur de l’éducation et de l’accès à l’eau potable.


Oxfam Solidarité

Membre de Haïti Lavi 12-12, Oxfam solidarité agit tant sur le terrain de l’aide d’urgence que sur celui du développement et de la reconstruction. Oxfam mène des projets de préparation aux catastrophes naturelles (Haïti est souvent victime de cyclones), d’appui à l’agriculture et de défense des migrants car de nombreuses personnes quittent le pays pour trouver refuge en République dominicaine où ils travaillent dans des conditions précaires.


Solidarité mondiale

« Solidarité Mondiale soutient depuis des années la population haïtienne via deux partenaires, la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) et la CTH (Confédération des Travailleurs Haïtiens). Ces deux mouvements sociaux ont leurs bâtiments situés dans la vieille ville de Port-au-Prince, en ruine aujourd’hui. Le siège de la JOC est à terre, et celui de la CTH a subi d’importants dégâts. Le centre de formation de la CTH basé à Pétionville a miraculeusement tenu le choc du séisme et accueille aujourd’hui beaucoup de sans-abris. » (Voir dossier)


Volens

« Volens est présent depuis plus de 30 ans en Haïti. Durant toute cette période nous avons coopéré avec de multiples organisations partenaires dans différentes régions du pays.

Depuis 2008 nous sommes actifs dans le nord de l’île, des deux côtés de la frontière qui sépare Haïti de la République dominicaine, avec différentes organisations partenaires qui sont toutes impliquées sur le thème de l’économie solidaire. Dans le cadre de cette action nous souhaitons avant tout renforcer les réseaux de petits producteurs, en stimulant les principes de l’économie solidaire, en améliorant la production et la vente de produits laitiers, de café, de fruits, d’objets artisanaux, etc., tout en élargissant la gamme de produits offerts.
Dans le sud de l’île, également des deux côtés de la frontière, nous travaillons autour du thème de la ‘Formation appropriée des femmes’. Nous voulons ainsi contribuer à l’autonomisation des femmes par le biais d’un renforcement de nos organisations partenaires dans le domaine méthodologique ainsi que par le matériel de formation.
 » (Voir la page ‘Haïti’ de Volens)

Haïti Lavi 12-12 ...

Haïti Lavi 12-12. C’est le consortium belge pour les situations d’urgence formé à l’occasion du Tsunami qui frappa l’Asie en décembre 2004 et relancé pour venir en aide à la population haïtienne suite au séisme de ce début d’année.

Ce consortium est formé des organisations suivantes : Handicap International, UNICEF Belgique, Caritas International, , Médecins du Monde, Oxfam-Solidarité ; les trois dernières sont membres du CNCD-11.11.11.

L’argent récolté par cette collaboration salutaire sert dans un premier aux besoins urgents de la population haïtienne (soins de santé, logement, alimentation, accès à l’eau, etc.). Mais une partie des moyens récoltés servira aussi pour des projets de développement structurel. Plusieurs ONG belges ont ou malheureusement avaient des projets structurels en cours en Haïti. Il est donc logique qu’elles poursuivent cette approche structurelle, en collaboration directe avec des partenaires locaux, dès qu’on aura répondu aux besoins les plus urgents.

Haïti /// L’actu de la reconstruction et du développement

Haïti, six mois après ...

  • Haïti : six mois après le tremblement de terre, c’est encore la catastrophe
    Une tribune de Pierre Verbeeren, Médecins du Monde - 12 juillet ’10

    Le mardi 13 janvier, nous sortions de notre sommeil, secoués par la nouvelle : la veille, un tremblement de terre avait frappé le cœur d’Haïti. Probablement 270.000 morts. Le monde restait en haleine durant 20 jours, sous le choc des images et dans l’espoir de miracles. Les miracles donnent du sens. Le monde restait attentif durant 80 jours, jusqu’à la conférence de New York qui mit un chiffre sur les promesses de tous les États du monde. Le rêve : dix milliards de dollars. Le rêve efface les cauchemars. Ensuite, le monde se rendormit, rassuré.
  • Haïti, 6 mois après : toujours 700 000 personnes sous tentes à Port au Prince
    Médecins du monde, juillet ’10

    A 6 mois du tremblement de terre et au commencement de la saison cyclonique, le moment est crucial pour la reconstruction d’Haïti. Même si la situation sanitaire reste sous contrôle, les conditions de vie des sinistrés de Port au Prince et de sa région (1,3 million de personnes) restent extrêmement difficiles...

  • Six mois après, « business as usual » en Haïti ?
    Christophe Wargny, La Valise diplomatique, juillet ’10

    Six mois après le séisme qui a ravagé Haïti, le 12 janvier 2010, c’est Médecins du monde qui le dit : jamais les Haïtiens n’ont été aussi bien soignés. Le secteur médical privé s’est effondré, les consultations ont triplé et les médicaments sont gratuits. Les plus démunis sont mieux nourris, le Programme alimentaire mondial (PAM) assure la gratuité des cantines scolaires...

Reconstruction, oui ! Mais laquelle ?

  • La reconstruction d’Haïti doit partir du développement de la paysannerie et inclure le « pays en dehors »
    Prise de position de la Coordination Europe Haïti - 30 mars ’10

    En vue de la reconstruction d’Haïti qui est en train de se discuter au sein des différentes conférences internationales de mars 2010 ensemble avec la participation de la société civile haïtienne, européenne et américaine, la Coordination Europe-Haïti, qui travaille en lien étroit avec les mouvements sociaux et ONG haïtiennes, aimerait souligner quelques priorités qui relèvent de la sécurité alimentaire et du secteur de la paysannerie en Haïti.

La dette d’Haïti, un frein au développement

Penser au long terme

  • Haïti : de l’urgence au développement
    Chronique d’Arnaud Zacharie, Imagine demain le monde - mars ’10

    Haïti représente un des plus grands échecs de la coopération internationale. La reconstruction implique d’adopter un modèle de développement différent. Analyse et propositions.

Tags: Haïti

Dossier actualisé le 14 juillet 2010.

Lire aussi

En Haïti, aider les travailleuses pauvres à défendre leurs droits
Opération 11.11.11

En Haïti, aider les travailleuses pauvres à défendre leurs droits

Se lever chaque jour à 5 heures du matin. Parcourir en bus les quartiers pauvres de Port-au-Prince pour rejoindre la zone industrielle. Commencer à confectionner des vêtements de 7 heures jusqu’à 18 heures, avec une maigre pause d’une demi-heure. (...)


 Prison pour femmes à Pétionville, dans la banlieue de Port-au-Prince, en Haïti. La majorité des détenues attendront plusieurs années avant de voir un juge.

Prisons inhumaines

Il y a environ 11 millions de détenus à travers le monde, soit 20 % de plus qu’il y a 15 ans. Dans les pays du Sud, en particulier, la situation carcérale est catastrophique et les prisons craquent sous le poids de la surpopulation, de la violence, (...)


  • Jean-François Pollet

    22 janvier 2018
  • Lire
Carol Jacob
Une femme, une cause

Carol Jacob, la voix des femmes haïtiennes

Imagine demain le monde - Avec son association Solidarité des femmes haïtiennes (SOFA), Carol Jacob mène un combat de tous les instants contre les violences, le patriarcat et la pauvreté qui frappent de plein fouet les femmes de son pays. Rencontre (...)


  • Jean-François Pollet

    15 mai 2017
  • Lire
Qui ? Stephane Compère
Adresse Quai du Commerce, 9 - 1000 Bruxelles
Téléphone +32 (0) 2 250 12 48

Inscrivez-vous à notre Newsletter