×

Campagne

Israël occupe la Palestine, je boycotte !

21 août 2011

Parce que l’occupation est illégale, qu’elle entraîne violence et violations des droits de l’Homme et qu’aucune action n’a été entreprise par la communauté internationale suite à la condamnation du Mur par la Cour internationale de justice, 172 organisations palestiniennes ont lancé en 2005 l’Appel au boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), qui a été adopté au niveau international par l’ensemble des mouvements de solidarité avec le peuple palestinien.

En Belgique, l’Association belgo-palestinienne (ABP) a démarré en novembre 2010 la campagne « Israël occupe la Palestine, je boycotte ». Son objectif est de sensibiliser sur la réalité et la brutalité de l’occupation et de la colonisation israéliennes dans les Territoires palestiniens. A titre d’exemple, dans la vielle ville d’Hebron, des magasins d’habitants sont fermés et des rues sont interdites aux habitants sous prétexte d’assurer la sécurité des quelques centaines de colons qui y résident sous la protection de quelques milliers de soldats israéliens. Dans la Vallée du Jourdain, la majorité des terres et des ressources en eau sont accaparées par des colonies agricoles dont les cultures s’étendent à perte de vue. Ces colonies et la forte présence militaire israélienne ont fini par confiner les Bédouins de cette région dans de minuscules parcelles de terre, les privant d’eau et d’espace pour faire paître leurs troupeaux.

Au regard du droit international, le commerce des produits issus des Territoires occupés est illégal. Des actions sont donc menées auprès des supermarchés et autres distributeurs qui vendent des produits de consommation dont l’origine pourrait être des colonies israéliennes. L’objectif est de responsabiliser les consommateurs belges et de les inciter à boycotter ces divers produits (fruits, légumes et fleurs, notamment).

De même, toutes les entreprises et autres personnes morales qui participent et/ou tirent profit de l’occupation et de la colonisation israéliennes se mettent aussi en infraction. La banque franco-belge Dexia, dont la filiale israélienne finance les colonies, est notamment visée par la campagne. Après une multitude d’actions de pression menées en Belgique, le groupe bancaire vient d’annoncer qu’il se séparerait de sa filiale israélienne d’ici la fin de l’été 2011.

Ailleurs dans le monde, la campagne BDS a remporté des succès considérables. Des musiciens comme Elvis Costello, Damon Albarn, Gil Scott-Heron, Santana, les Pixies ont ainsi annulé leur concert en Israël en signe de ralliement à la campagne. La multinationale Veolia, qui construit un tramway reliant Jérusalem-Ouest aux colonies israéliennes de Jérusalem-Est et autour, perd nombre de contrats dans le monde. En Italie, deux chaînes de supermarchés, COOP et Conad, ont annoncé la suspension des ventes des produits des colonies israéliennes. Ou encore, le plus important fonds de pensions suédois, KPA, a décidé de retirer de ses portefeuilles d’investissements la société israélienne de défense Elbit Systems pour des raisons éthiques.

Source : article publié dans dlm, demain le monde, n°8, juillet-août 2011 // www.cncd.be/dlm

Lire aussi

Inscrivez-vous à notre Newsletter