×

Justice fiscale : mettre fin à l’anonymat des sociétés écran !

13 mai 2014

Tous les mécanismes de fraude, évasion et optimisation fiscale agressive, qui font perdre des centaines de milliards d’euro aux finances publiques du Sud comme du Nord, et qui aggravent d’autant la charge fiscale sur les contribuables honnêtes, passent systématiquement par des sociétés écran anonymes, qui permettent de dissimuler dans le secret et l’opacité toutes les manœuvres plus douteuses, illégales ou immorales.

Pour agir contre ces phénomènes, le Parlement Européen a voté récemment le principe « révolutionnaire » d’un registre public des bénéficiaires effectifs de toutes ces sociétés, trusts et fondations, dans le cadre de la révision de la directive européenne sur le blanchiment d’argent.

Le 30 avril dernier, devant le Parlement Européen à Bruxelles, plusieurs associations ont organisé une action pour défendre cet acquis parlementaire dans les négociations en cours avec le Conseil des ministres des 28 et la Commission européenne pour adopter définitivement cette directive.

Lire aussi

Les Big Four tirent les ficelles de la politique fiscale européenne
Communiqué de presse

Les Big Four tirent les ficelles de la politique fiscale européenne

Ce mardi 10 juillet, l’ONG européenne Corporate Europe Observatory publie un rapport sur l’influence des Big Four sur la politique européenne en matière de fiscalité. Pour le CNCD-11.11.11, il faut mettre fin à l’influence de ces groupes d’audit (...)


Antoine Deltour, Luxembourg, 2016
Un homme, une cause

Antoine Deltour, l’engagement tranquille

L’auteur des fuites du dossier LuxLeaks et ancien employé du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers, connaît désormais son sort. Le 15 mai, la Cour d’appel de Luxembourg a définitivement acquitté M. Deltour pour l’ensemble des chefs d’inculpation (...)


  • Jean-François Pollet

    4 juin 2018
  • Lire

Inscrivez-vous à notre Newsletter