×

La Finlande diminue drastiquement l’aide au développement

Rachel De Plaen Rachel De Plaen
22 juin 2015

La Finlande a un nouveau gouvernement. Clairement marqué à droite, celui-ci a présenté un programme basé sur une politique d’austérité. Il va réduire les dépenses publiques en gelant certaines aides sociales, en baissant les dotations à l’éducation et en réduisant certains services publics. L’aide au développement est également dans sa ligne de mire : elle sera réduite de 43% !

«  Tuer les ONG  »

Les coupes budgétaires se feront sentir dès cette année. Selon Rilli Lappalainen, secrétaire-général de Kehys, la plateforme finlandaise des ONG de développement dans un entretien au Guardian (11 juin 2015), ces coupes risquent de « tuer les ONG » finlandaises. Si les détails doivent encore être précisés, il est fort probable que les budgets pour l’éducation au développement soient réduits. Or, cet outil est nécessaire pour aider le citoyen à mieux comprendre le monde et à le changer. En outre, d’après Jussi Kanner, de Kehys également, il est fort à craindre que les ONG « survivantes » aient à s’aligner davantage sur les intérêts du gouvernement et perdent ainsi leur indépendance.

En plus d’affecter les acteurs de la coopération au développement en Finlande, cette décision touche aussi les pays et organisations partenaires du pays - les pays les moins avancés en Afrique et en Asie. Elle met également à mal l’effort européen en matière de coopération au développement. La Finlande faisait partie des principaux donateurs européens en termes relatifs à son revenu national brut.

Un mauvais signal

Pourcentage de l'aide chez les plus grands bailleurs en Europe . Pourcentage de l'aide chez les plus grands bailleurs en Europe (Crédit : © OCDE )

Réduire l’aide publique au développement envoie un mauvais signal, à l’heure où les inégalités et la pauvreté ne cessent de croître et nécessitent des réponses globales. Face aux résultats mitigés dansl’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement, la communauté internationale prépare pour septembre 2015 un nouvel agenda pour un développement durable. Le soutien financier de tous les acteurs de la coopération dans les pays développés et dans les pays en développement est essentiel pour sa réussite. Pour soutenir ces nouveaux objectifs, sensibilisation, plaidoyer et soutien aux partenaires des pays en développement restent plus que jamais nécessaires. En réduisant son aide, le gouvernement finlandais prend résolument la mauvaise direction, comme l’ont fait en 2014 la France (-5.1%), l’Irlande (-4.5) ou encore la Pologne (-7.6).

Soutenez les ONG finlandaises : signez le pétition en ligne pour la coopération au développement

Lire aussi

Aide liée : une pratique encore présente dans de nombreux pays

Aide liée : une pratique encore présente dans de nombreux pays

L’aide au développement est dite « liée » lorsque son utilisation est dépendante de l’obligation d’acheter des biens ou des services auprès des entreprises du pays qui fournit l’aide. Il y a plusieurs décennies, une telle pratique avait déjà été jugée (...)


  • Antoinette Van Haute

    26 septembre 2018
  • Lire
Qui ? Rachel De Plaen
Adresse Quai du Commerce, 9 - 1000 Bruxelles
Téléphone +32 250 12 30

Inscrivez-vous à notre Newsletter