×

Le CNCD-11.11.11 sera bien présent au Forum social mondial de Tunis

23 mars 2015

Malgré les événements tragiques qui se sont déroulés mercredi à Tunis, le CNCD-11.11.11 confirme son intention de participer au Forum social mondial qui se déroulera la semaine prochaine dans la capitale tunisienne. « Face au choc de plus en plus violent entre, d’une part, des politiques néolibérales qui détruisent le lien social, la planète et nos démocraties et, d’autre part, la radicalisation de tous les tenants du repli identitaire, des terroristes en tout genre aux populistes européens, une présence forte et massive au Forum social mondial est essentielle », souligne Nicolas Van Nuffel, responsable du plaidoyer. «  Il nous faut non seulement réaffirmer que des alternatives aux politiques actuelles sont possibles, comme le fait par exemple le mouvement Tout Autre Chose, mais aussi mettre ces alternatives en réseau pour leur permettre de se renforcer partout dans le monde. C’est le sens du Forum social mondial.  »

La semaine prochaine, le 11e Forum social mondial doit réunir environ 70.000 participants venus du monde entier. Pour la deuxième fois consécutive, il se déroulera à Tunis, berceau du Printemps arabe. Environ 200 participants belges, représentant de nombreuses associations, ONG, syndicats, y sont attendus.

Le CNCD-11.11.11 enverra au FSM une délégation de cinq personnes, afin de renforcer les différentes campagnes qu’il mène, notamment sur la protection sociale, le conflit israélo-palestinien, les politiques migratoires de l’Union européenne ou la justice fiscale internationale. De nombreuses organisations membres de la coupole seront aussi présentes, emmenant à la fois des professionnels, des bénévoles, des jeunes, à la rencontre des mouvements de solidarité issus de Tunisie et, plus largement, des quatre coins du monde.

Contact

Nicolas Van Nuffel
Responsable du département Plaidoyer au CNCD-11.11.11
nicolas.vannuffel cncd.be
Quai du Commerce 9, 1000 Bruxelles

Lire aussi

Sept ans après la révolution, la Tunisie à la croisée des chemins

Sept ans après la révolution, la Tunisie à la croisée des chemins

Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi décidait de mettre fin à ses jours en s’immolant par le feu. Des agents municipaux lui ayant confisqué sa charrette et tout son stock, le jeune vendeur était désespéré. L’injustice de sa situation avait alors (...)


  • Nathalie Janne d’Othée

    15 décembre 2017
  • Lire

Inscrivez-vous à notre Newsletter