×

Les ONG ont dénoncé les banques qui jouaient avec la nourriture. Un an après : stop ou encore ?

18 juin 2014

Le 18 juin 2013, 6 ONG alertées sur le rôle de la spéculation sur les matières premières agricoles dans les brutales hausses de prix des produits alimentaires, sortaient un rapport intitulé « La complicité des banques belges dans la spéculation sur l’alimentation ». Ce rapport nommait et chiffrait la participation des principales banques en Belgique (BNP Paribas, DB, ING, ….), dans la spéculation sur les matières premières.

Sur la base de ce rapport, les ONG ont entrepris un dialogue avec les banques impliquées, elles ont aussi interpellé le gouvernement et mobilisé plus de 8.000 citoyens et 50 associations pour qu’ils demandent à leur banque à se désengager définitivement de ces pratiques.

Un an après la sortie du rapport, ce 18 juin 2014, les ONG font le point. Si la mobilisation a permis des avancées significatives au niveau de certaines banques (Belfius, KBC) les démarches entreprises restent inégales et ponctuées de paroles plutôt que d’actes.

Contacts presse

  • Virginie Pissoort, SOS FAIM, 0478 49 66 84 vpi sosfaim.org
  • Thierry Kesteloot, Oxfam Solidarité, 0475 54 37 23, tke oxfamsol.be

Lire aussi

Réguler la mondialisation

Réguler la mondialisation

Ni le repli nationaliste, ni l’agenda néolibéral ne sont susceptibles d’apporter les réponses adéquates aux déséquilibres de la mondialisation. Seule une approche progressiste et internationaliste visant à encadrer la mondialisation par des régulations (...)


  • Arnaud Zacharie

    23 avril 2019
  • Lire
Action devant le siège bruxellois d'ING
Communiqué de presse

ING finance l’accaparement de terres en Afrique

La campagne « Stop Greenwash-ING », menée par une coalition d’ONG, a interpellé la banque ING quant au financement du groupe SOCFIN. En effet, celui-ci est responsable d’accaparements de terres et d’abus de droits humains. En janvier 2019, ING a (...)


Inscrivez-vous à notre Newsletter