×

Les populations du Sud, victimes de la rigueur budgétaire belge ?

19 octobre 2012

En quête de plus de 800 millions EUR d’économies pour 2012, le gouvernement belge entame par ailleurs le conclave pour le budget 2013 ce week-end. Le CNCD-11.11.11 s’inquiète de la possibilité de voir l’aide belge au développement pâtir de la rigueur budgétaire.

« Il peut sembler tentant de couper en priorité dans les dépenses destinées aux pays en développement  », reconnaît Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD-11.11.11, « mais ce serait se décharger du fardeau budgétaire sur le dos des plus pauvres du monde, ne pas respecter ses engagements internationaux et exacerber le phénomène de repli sur soi qui ronge déjà la Belgique suite aux sempiternels débats communautaires ».

Le CNCD-11.11.11 rappelle que la Belgique avait déjà décidé en 2011 de geler le budget de l’aide au développement, dont le volume a baissé de 10% entre 2010 et 2012. Promesse non tenue car elle s’était engagée à
mobiliser 0,7% du PNB en aide au développement en 2010 – engagement qui reste de mise pour 2015 dans le cadre des engagements européens.

« Il est certes important de chercher à améliorer l’efficacité de l’aide », ajoute Arnaud Zacharie, « mais encore faut-il que cette aide soit suffisamment importante et prévisible pour relever le défi du combat contre la pauvreté  ».

Contact presse

Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD-11.11.11 (0495.92.35.58)

Lire aussi

Inscrivez-vous à notre Newsletter