×

Michèle, Jurbise : « Contre l’injustice, on agit à notre petit niveau »

3 novembre 2016

Michèle est la cheville ouvrière du groupe local de Jurbise dans le Hainaut.

Elle n’est pas une militante de la première heure. Son engagement avec le CNCD-11.11.11 ? « Au départ, tout simplement parce que quelqu’un est venu me le demander ».

Le groupe local a commencé en trio dans les années 90, en œuvrant avec les mouvements de jeunesse. « On est parti de rien et petit à petit le groupe s’est étendu. » Chez Michèle et ses compagnons, il y avait l’envie d’organiser des événements en dehors de la vente de produits 11.11.11. « On a créé une journée festive. On a d’abord simplement ouvert un local avec une petite expo ; puis on a fait un goûter avec des crêpes à la quinoa ; ensuite, on s’est dit qu’on allait faire un petit déjeuner. Et tout ça s’est transformé en une journée festive le 11 novembre qui mobilise pas mal d’énergie, tant du comité que des personnes qui aident ponctuellement ce jour-là. »

Pour Michèle, il ne faut pas courir au Sud de la planète pour rencontrer de la misère. C’est l’injustice entre le Nord et le Sud et la volonté d’un monde plus juste qui l’anime. « Contre l’injustice, on agit à notre petit niveau. Ma vie n’est pas emplie du combat Nord-Sud, c’est assez ponctuel mais c’est ce qui m’anime et je pense que c’est aussi ce qui anime les autres membres du comité local ».

Inscrivez-vous à notre Newsletter