×

Etude

Mondialisation et emploi : Anatomie des grandes mutations

Arnaud Zacharie Arnaud Zacharie
7 novembre 2008

RESUME Le travail décent est un concept créé par l’Organisation internationale du travail en 1999. Il est promu par une campagne internationale lancée en janvier 2007 à Nairobi par la Confédération syndicale internationale (CSI) et plusieurs ONG internationales. Relayé en Belgique par la campagne 11.11.11 et la coalition belge pour un travail décent, il a pour objectif de répondre aux défis posés par la mondialisation à l’emploi et aux conditions de travail.

L’économie mondiale a connu trois grandes mutations depuis un quart de siècle : le doublement de la main d’œuvre mondiale suite à l’émergence depuis 1990 de près de un milliard et demi de travailleurs issus des économies jusque-là fermées de l’ex-URSS et de pays émergents comme l’Inde et la Chine ; l’ouverture croissante des marchés suite à la libéralisation du commerce, des investissements et des mouvements de capitaux ; la révolution informatique qui a permis aux firmes de numériser l’interface entre les différents maillons de la chaîne de production (conception, fabrication des composants, fabrication des produits, commercialisation) et de localiser ces différentes fonctions dans les endroits du monde les plus attractifs. Ces mutations ont entraîné une profonde transformation de la gestion des entreprises, des politiques économiques des Etats et, in fine, des conditions de travail et de l’évolution des revenus dans le monde.
Il découle de ces grandes mutations une mise en concurrence des travailleurs, au Nord comme au Sud, suite à la course à la compétitivité à laquelle se livrent les Etats du monde entier pour attirer les firmes transnationales en quête de rentabilité maximale. Il en résulte une idée fausse dans l’opinion publique des pays industrialisés : les problèmes d’emploi au Nord auraient pour cause majeure les délocalisations vers le Sud.

Les travailleurs des pays émergents « aspireraient » dès lors les emplois occidentaux, profitant d’un présumé « effet de vases communicants ». Pourtant, la réalité est bien plus complexe et les conclusions bien différentes.

Qui ? Arnaud Zacharie
Adresse Quai du Commerce, 9 - 1000 Bruxelles
Téléphone +32 (0) 2 250 12 41

Inscrivez-vous à notre Newsletter