Rencontre avec Albert Kiungu Muepu

RDC : « La situation est explosive. On observe des tensions partout »

26 octobre 2017

Il observe le Congo de l’intérieur. Albert Kiungu Muepu est le secrétaire exécutif du Conseil régional des ONG de développement (CRONGD), un important partenaire du CNCD-11.11.11 en République démocratique du Congo (RDC). Son regard sur son pays est celui d’un homme inquiet. « La situation au Congo est explosive. On observe des tensions partout. Tout peut arriver dans un sens ou dans un autre. La responsabilité incombe en premier lieu au pouvoir en place et au chef de l’Etat. Mais la responsabilité est parfois partagée. La centrale électorale, par exemple, assume des choses qui ne font pas avancer le processus. Le 31 décembre 2016, on s’était accordé sur le refonte du fichier électoral. Mais la façon dont elle est menée aujourd’hui pose problème. Il y a des agendas cachés. La CENI (commission électorale nationale indépendante) exécute des ordres venant des institutions ».

Albert Kiungu Muepu s’inquiète de la situation dans les prisons. Elle crée une insécurité que certains pourraient invoquer. « Les infrastructures pénitentiaires au Congo sont des mouroirs. Sauf à la prison centrale de Makala à Kinshasa, les prisonniers sont des prisonniers ’volontaires’. Des condamnés, des criminels peuvent quitter la prison. On ne sait pas qui orchestre ces évasions. Cela nous insécurise. Nous ne savons plus avec qui nous sommes dans les bus, dans les transports, dans les quartiers. La grande crainte, c’est que le pouvoir invoque cette situation pour ne pas organiser les élections et instaurer l’état d’urgence  ».

Dans ce contexte le travail des ONG est difficile, explique Albert Kiungu Muepu. « Nous évoluons dans un environnement hostile. Nous vivons au quotidien des attaques personnelles, nous travaillons dans des conditions difficiles. Des collègues sont obligés de vivre en clandestinité ».

Retrouvez l’interview d’Albert Kiungu Muepu réalisée le 17 octobre 2017 par Eddy Caekelberghs dans "Au bout du jour" sur La Première (RTBF).

https://soundcloud.com/cncd-11-11-11/au-bout-du-jour-albert-muepu-crongd-rdc

Des élections un jour en RDC ?

#LeScan RTBF

#LeScan : « Jamais Kabila n’organisera le scrutin qui entraînera son départ »

https://vimeo.com/239761871

Les élections sont à nouveau reportées en République démocratique du Congo. Un accord avait pourtant été signé par toutes les forces politiques du pays le 31 décembre 2016. Il offrait un an de sursis au président Kabila pour préparer les élections. Alors pourquoi ces accords ne sont-ils pas respectés ? #LeScan ( JT de la RTBF) s’est posé la question le 22 octobre 2017 et a donné e.a. la parole à deux partenaires de l’Opération 11.11.11 : Gérard Bisambu, de l’AETA, et Jean-Claude Katende de l’ASADHO, tous deux partenaires du CNCD-11.11.11.

Source : #LeScan, RTBF/ Auvio

Source : article publié sur rtbf.be, le 17 octobre 2017.

Lire aussi

Parmi les multiples soins traditionnels, il y a le recours aux massages. Comme ici, au Sri Lanka, où l'on pratique l'ayurveda, une médecine traditionnelle originaire d'inde.

Guérisseurs du monde

Dans le sud, la médecine traditionnelle est souvent l’unique accès aux soins pour les populations locales. sans les guérisseurs et leur large pharmacopée, elles ne pourraient pas se soigner. Des pratiques thérapeutiques variées qui s’avèrent peu ou (...)


Albert Kiungu Muepu, à droite su la photo
Combat(s) de là-bas

Albert Kiungu Muepu, le veilleur du Kasaï

Après un an de combats qui ont fait 5 000 morts, 1,5 million de déplacés et mis toute la région à feu et à sang, le calme semble revenu au Kasaï, au centre du Congo. Avec la société civile locale, Albert Kiungu Muepu, 39 ans, militant associatif, se bat (...)


Inscrivez-vous à notre Newsletter