×

Soulèvement au Burkina Faso : « Il est temps de tourner la page »

30 octobre 2014

Ce 30 octobre 2013, la population burkinabé s’est massivement mobilisée pour empêcher la tentative de coup d’Etat constitutionnel du président Blaise Campaoré. Elle semble être parvenue à ses fins à l’heure qu’il est.

Pour le CNCD-11.11.11, ces événements constituent un solide avertissement aux chefs d’Etat africains qui tentent actuellement de modifier leurs constitutions pour rester au pouvoir au-delà des délais prévus. En dehors du Burkina Faso, plusieurs pays africains sont en effet directement concernés par des tentatives de ce type, notamment la République démocratique du Congo, le Rwanda et le Burundi.

Le CNCD-11.11.11 participe à la campagne internationale « Tournons la page », lancée en Afrique et soutenue par des dizaines de personnalités et plus de cent organisations en Afrique et en Europe, dans le but d’empêcher ces atteintes à la démocratie.

« La situation évolue d’heure en heure, souligne Oumou Zé, coordinatrice de la recherche au CNCD-11.11.11. Il est difficile d’en prévoir l’issue, mais une chose est sûre : il s’agit d’un signal fort de la part du peuple burkinabé, qui s’est mobilisé en masse pour empêcher que la démocratie ne soit une fois de plus prise en otage par le président Compaoré, au pouvoir depuis près de trente ans. »

Contact presse

Oumou Zé
Ancienne coordinatrice de la recherche au CNCD-11.11.11 (jusqu'en janvier 2018)
Quai du commerce 9, 1000 Bruxelles

Lire aussi

Élections en RDC : une alternance historique contestée

Élections en RDC : une alternance historique contestée

Selon les résultats provisoires de la commission électorale congolaise, le futur président de RDC devrait être l’opposant Félix Tshisekedi. Il s’agit dès lors de la première alternance présidentielle issue des urnes depuis l’indépendance du pays. (...)


  • Antoinette Van Haute

    10 janvier 2019
  • Lire
Au Venezuela, la justice électorale ne répond plus

Au Venezuela, la justice électorale ne répond plus

Ce 10 janvier, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, prête officiellement serment pour entamer un second mandat de six ans à la tête d’un pays en ruines. Ce nouveau mandat n’est pas reconnu par une partie de la « communauté internationale » qui (...)


  • Frédéric Lévêque

    9 janvier 2019
  • Lire

Inscrivez-vous à notre Newsletter