×

Stop aux accaparements des terres ! La Banque mondiale vs. le Forum social mondial

25 mars 2015

Ce 25 mars à 11h30, des dizaines de « paysans » et de représentants d’ONG belges ont envahi les bureaux de la Banque mondiale à Bruxelles pour y planter des patates !

« Depuis des années, la Banque mondiale contribue à l’accaparement des terres des petits paysans en faveur de l’agrobusiness » dénoncent les ONG belges partenaires de la campagne internationale « Our Land Our Business ». « Dans ces conditions, nous avons décidé d’ « accaparer » les bureaux de la Banque mondiale pour y planter des patates en soutien aux mouvements paysans qui luttent pour leur droit à la terre à travers le monde !  »

Contexte

Du 23 au 27 mars, quelques technocrates de la Banque mondiale se réunissent pour discuter des politiques foncières mondiales, à l’occasion de la conférence annuelle « Terre et Pauvreté ». Les ONG dénoncent une imposture : « Ces discussions se tiennent de manière opaque et non démocratique, dans une vision de marchandisation des terres agricoles mondiales et alors que chaque année de nouveaux cas démontrent l’implication de la Banque mondiale dans les accaparements de terres.  » Pour dénoncer ces pratiques, des actions de protestation se tiennent dans différents pays du monde dans le cadre de la campagne mondiale « Our Land Our Business ».

Stop aux accaparements des terres ! . Stop aux accaparements des terres ! (Crédit : © Antonella Lacatena‎ )

De l’autre côté de la planète, les mouvements sociaux et les organisations de la société civile se réunissent du 24 au 28 mars à Tunis à l’occasion du Forum social mondial. A cette occasion, les mouvements paysans, emmenés par la Via Campesina (le plus grand syndicat paysan au monde), lance un appel pour une « grande convergence mondiale des luttes pour la terre et l’eau » [1]. « La résistance des mouvements paysans et de la société civile est en marche pour réclamer le droit à la terre des paysans », expliquent les ONG. « Nous avons voulu nous organiser pour montrer notre soutien à ce mouvement de résistance international mais également pour réclamer un meilleur accès à la terre pour les paysans en Europe et en Belgique. »

Contact

Stéphane Desgain
Chargé de recherche sur la Souveraineté alimentaire au CNCD-11.11.11
stephane.desgain cncd.be
+32 (0) 2 250 12 64

Revue de presse



[1Voir la Déclaration de Dakar contre l’accaparement de l’eau et des terres, http://farmlandgrab.org/24084

Lire aussi

Action devant le siège bruxellois d'ING
Communiqué de presse

ING finance l’accaparement de terres en Afrique

La campagne « Stop Greenwash-ING », menée par une coalition d’ONG, a interpellé la banque ING quant au financement du groupe SOCFIN. En effet, celui-ci est responsable d’accaparements de terres et d’abus de droits humains. En janvier 2019, ING a (...)


Inscrivez-vous à notre Newsletter