Communiqué de presse

Parlement européen : l’UE doit agir pour éviter une nouvelle crise de la dette

17 avril 2018

Alors qu’une nouvelle crise de la dette menace les pays en développement, le Parlement européen a adopté aujourd’hui un rapport sur « l’amélioration de la viabilité de la dette des pays en développement », qui recommande notamment l’élargissement à l’échelle européenne de la loi belge contre les « fonds vautours ». Le CNCD-11.11.11 demande que les mesures proposées dans ce rapport soient concrétisées par l’Union européenne et ses États membres.

La crise de la dette des années 1980 et 1990 a lourdement affecté les économies en développement, soumises à des programmes d’ajustement structurel. Grâce aux allégements de la dette octroyés dans les années 2000, suite à la mobilisation citoyenne mondiale de la campagne « Jubilé 2000 », et au retour d’une croissance portée par le boom des matières premières, les finances publiques de nombreux pays en développement ont retrouvé l’équilibre au début des années 2000.

Cependant, suite à la crise mondiale de 2008, le ralentissement économique mondial a mis fin à cette conjoncture favorable et fragilisé les économies des pays du Sud. Le FMI constate ainsi que 24 pays en développement sont aujourd’hui en situation de cessation de paiements ou de risque grave de cessation de paiements en 2018 (contre 13 en 2013), alors que le coût du service de la dette a augmenté de 60% en moyenne pour les pays en développement entre 2014 et 2017.

Face à cette situation inquiétante, qui risque de compromettre gravement la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations Unies, le rapport adopté par le Parlement européen propose une série de mesures, telles que la création d’un cadre multilatéral de résolution des dettes souveraines, conformément aux recommandations de la résolution 69/319 de l’Assemblée générale des Nations unies du 10 septembre 2015, le respect des principes de financement responsable des Nations Unies ou encore l’adoption d’une réglementation européenne contre les « fonds vautours » s’inspirant de la législation belge en la matière.

Pour Arnaud Zacharie, secrétaire Général du CNCD-11.11.11 : « Une nouvelle crise de la dette dans les pays en développement mettrait gravement en péril la réalisation des Objectifs de développement durable. C’est pourquoi l’Union européenne devrait prendre l’initiative pour concrétiser au plus vite les mesures proposées dans ce rapport du Parlement européen qui tombe à point nommé ».

Lire aussi

L'Europe prise au piège du basculement du monde
Géostratego

L’Europe prise au piège du basculement du monde

Imagine demain le monde - Prise au piège du basculement du monde, l’Union européenne ne peut plus compter sur l’alliance privilégiée avec les Etats-Unis et s’avère incapable de définir une politique cohérente envers la Chine. La survie de l’UE en tant (...)


Inscrivez-vous à notre Newsletter