×

L’hospitalité, une valeur contagieuse !

13 septembre 2018

Le 14 septembre 2017 la campagne « commune hospitalière » était lancée. Par cette campagne, des groupes de citoyens ont interpellé leurs autorités communales afin qu’elles facilitent l’accueil et l’intégration des personnes migrantes dans les communes. En un an, ce mouvement s’est propagé comme une trainée de poudre. Si bien que l’on décompte aujourd’hui plus d’une centaine d’actions menées au niveau communal ; 65 communes qui se sont déclarées « commune hospitalière » et une dizaine d’autres qui sont sur le point d’approuver la motion. A ce jour, seule une minorité de communes ont refusé de se déclarer hospitalières : à peine quatre dans toute la fédération Wallonie-Bruxelles.

65 communes qui se sont déclarées « commune hospitalière » et une dizaine d’autres qui sont sur le point d’approuver la motion.

Cette évolution positive ne s’est pas cantonnée aux communes. Inspirés par cette initiative, d’autres acteurs ont décidé de faire grossir les rangs d’une société plus hospitalière. C’est le cas des provinces de Namur et de Luxembourg qui ont approuvé un texte pour se déclarer « hospitalières ». C’est aussi le cas de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) qui a adopté une résolution visant à se déclarer « entité hospitalière ».

Le mouvement s’est également enraciné au niveau des établissements d’enseignement supérieur (EES). Le 1er mars 2018 des étudiants se sont réunis dans toute la Fédération Wallonie-Bruxelles afin de former des W (pour « Welcome refugees ») humain. Les actions ont eu lieu dans plus de 25 établissements sur les 42 que compte la Fédération. Suite à cela, des groupes se sont formés sur les campus afin d’interpeller les autorités des établissements pour rendre les « Universités/Hautes Ecoles/Ecoles Supérieurs des Arts hospitalières ». L’ULB et L’Université de Mons se sont déjà déclarées hospitalières et le processus est en cours dans de nombreux autres établissements. La rentrée académique, et le retour de l’activité sur les campus annonce très probablement l’arrivée de nouvelles entités hospitalières.

Si les pouvoirs locaux ont rapidement été sollicités par les citoyens, les sphères de pouvoir plus lointaines font également l’objet d’interpellation. En mai 2018, uneInitiative Citoyenne Européenne (ICE) a été lancée en vue de rendre l’Europe Hospitalière. Une ICE est un instrument de démocratie participative mis en place par la Commission Européenne. Si l’on parvient à réunir 1 million de signatures réparties dans au moins sept pays de l’Union Européenne la Commission Européenne se voit dans l’obligation d’analyser les recommandations proposées dans l’ICE. A l’heure actuelle, la Belgique fait figure d’exemple au niveau de la récolte de signatures. Avec près de 15.000 signatures nous sommes à plus de 85% du seuil faisant de nous un pays participant, et cela sans compter les signatures récoltées sur papier.

Ces développements montrent bien à quel point une partie importante de la société belge ne se reconnait pas dans les discours d’exclusion et de repli sur soi porté par certains personnages politiques. Bien au contraire, les citoyens belges se mobilisent à tous les niveaux pour promouvoir une société plus ouverte, plus juste, plus hospitalière.

Tags: Migrations

Laissez-nous être solidaires !



Pour une Europe hospitalière,
je signe l'ICE
]

Lire aussi

Salle XVII, Palais des Nations, Genève
Pacte mondial sur les migrations

Migrations : la Belgique doit choisir le multilatéralisme plutôt que le repli

Le Pacte mondial pour les migrations, qui doit être adopté le mois prochain à Marrakech sous l’égide des Nations Unies, est le premier texte international d’envergure qui se penche sur les mouvements migratoires dans toutes leurs dimensions. Les (...)


  • Arnaud Zacharie, Estelle Ceulemans ...

    19 novembre 2018
  • Lire
Les plateformes de débarquement pour migrants enterrées ?
Externalisation des frontières

Les plateformes de débarquement pour migrants enterrées ?

« Les Plateformes de débarquement en Afrique ne sont plus à l’ordre du jour et n’auraient jamais dû l’être », a déclaré le président de la Commission européenne Juncker, ce 26 octobre, lors d’une conférence de presse à Tunis avec le Premier ministre (...)


  • Cécile Vanderstappen

    5 novembre 2018
  • Lire

Inscrivez-vous à notre Newsletter