×

Le rôle unique de l’aide européenne

Gérard Karlshausen Gérard Karlshausen
18 octobre 2013

La huitième édition du rapport annuel AIDWATCH de la plateforme des ONG européennes, CONCORD, est sortie. Cette édition 2013 s’intitule : « le rôle unique de l’aide européenne- le combat contre la pauvreté mondiale ».

1.3 milliards de personnes vivent toujours sous le seuil d’extrême pauvreté. Promouvoir l’aide au développement est bien nécessaire en ces temps économiquement et politiquement troublés. Ce rapport confirme malheureusement que le rôle de leader de l’UE pâlit. Sont sous pression non seulement les quantités d’aide disponibles mais aussi la qualité et la définition-même de l’aide. Ainsi constatons-nous que les montants apportés par les 27 Etats membres retombent à leur niveau de 2007, soit 0,39% du PIB européen. Au total, ceux-ci ont dédié en 2012 50,6 milliards d’euros à l’aide, soit une diminution de 4% par rapport à l’année précédente. De ces montants, il faudrait encore déduire 5,6 milliards d’aide gonflée. La véritable aide qui aboutit dans les pays en développement ne concerne donc que 45 milliards d’euros. Et les prévisions ne sont pas meilleures ! Il semble que l’aide européenne stagnera à 0,43% du PIB en 2013-2014.

Les ONG européennes réunies dans la plateforme Concord sont convaincues qu’il faut renverser cette tendance. Toutes les sources de financement du développement sont importantes mais l’aide publique au développement joue un rôle unique comme outil pour atteindre les objectifs du développement. La croissance ne suffira pas à éliminer la pauvreté et les inégalités dans le monde.

L’UE doit redevenir un champion sur le terrain de la solidarité internationale. Elle doit au plus vite reprendre ses responsabilités, en veillant sur la définition de l’aide, s’assurant que celle-ci est guidée par les principes de la « Déclaration de Paris » concrétisant les accords d’Accra et de Busan. Finalement, elle doit arriver à dédier 0,7% de son PIB à l’aide.

Lire aussi

Défense des droits humains : une priorité pour la Belgique mais un bilan contrasté
Elections 2019. Bilan de la législature

Défense des droits humains : une priorité pour la Belgique mais un bilan contrasté

Quel est le bilan du gouvernement Michel en termes de promotion et de défense des droits humains ? De l’élection de la Belgique au Conseil de sécurité au soutien de processus électoraux démocratiques, des accords de commerce à la guerre en Syrie, la (...)


  • Antoinette Van Haute, Nathalie Janne d’Othée ...

    19 mai 2019
  • Lire
Qui ? Gérard Karlshausen
Adresse Quai du Commerce, 9 - 1000 Bruxelles
Téléphone +32 250 12 30
Email cncd@cncd.be

Inscrivez-vous à notre Newsletter