×

Aide : les citoyens en veulent plus, les gouvernements la diminuent

14 janvier 2015

Les résultats de l’Eurobaromètre sur le développement pour l’année 2014 sont sortis. Ils montrent que les Européens, malgré le contexte économique difficile, sont nettement en faveur de plus d’aide européenne dans les pays en développement : 85% des Européens pensent qu’il est important d’aider les populations dans les pays en développement et 67% des Européens pensent que les gouvernements devraient augmenter les budgets d’aide au développement, soit une proposition en hausse par rapport au dernier Eurobaromètre.

Contraste

L’Union européenne est un des premiers pourvoyeurs d’aide au monde. En 2013, elle et ses États membres ont fourni près de 56,3 milliards d’euros aux pays en développement, soit 52% du montant total de l’Aide publique au développement (APD) en 2013. Toutefois, plusieurs pays européens, dont la Belgique, réduisent drastiquement leur budget d’aide. Les engagements belges pour consacrer 0,7% de RNB à l’APD, bien que réitérés dans la déclaration gouvernementale, sont en fait remis aux calendes grecques. L’accord de gouvernement prévoit en effet des coupes de près d’un milliard d’euros sur les cinq ans de législature, dont des coupes de 150 millions dès 2015 [1].

Garantir la cohérence

Les priorités pointées par les sondés montrent qu’il faut une approche plus holistique en matière de politiques de développement. On ne peut en effet pas garantir la paix ou la santé sans mener simultanément des politiques d’éradication de la pauvreté. On ne peut pas non plus souffrir de malnutrition et être en bonne santé. Il y a eu de fait des progrès après des décennies de coopération au développement. On parle d’une diminution de 19% entre 1990 et 2005 de personnes vivant dans l’extrême pauvreté [2]. Cependant, il reste 1,2 milliard de personnes qui vivent encore en dessous du seuil de pauvreté. Beaucoup d’efforts restent à faire. Son éradication est rendue possible en garantissant des ressources financières aux pays en développement via notamment une politique fiscale juste et efficace. Elle va de pair avec la garantie d’une alimentation saine et accessible aux populations des pays les plus pauvres. Le soutien à l’agriculture paysanne est à ce niveau essentiel. Plusieurs combats sont donc à mener de front pour garantir un monde plus juste et des droits sociaux et économiques pour tous. En effet, une majorité des participants à cette étude pense qu’aider les pays en développement est utile pour l’Europe [3]. La solidarité est donc une relation gagnant-gagnant.

En savoir plus

[2Commission européenne, Pourquoi une politique de développement et de coopération de l’UE ? Novembre 2014, p.3. Disponible sur : http://europa.eu/pol/pdf/flipbook/fr/development_cooperation_fr.pdf

[3European Commission, As European Year for Development kicks off, new figures show increased EU citizens’ support for development, 12 janvier 2014. Disponible sur : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-15-3060_en.htm

Lire aussi

Un traité transatlantique au mépris du climat ?
Tribune

Un traité transatlantique au mépris du climat ?

Les Etats membres de l’UE se prononceront « dans les prochaines semaines » sur la négociation d’un nouveau traité transatlantique avec les Etats-Unis. La Commission européenne a publié en janvier dernier des mandats de négociation en ce sens, mais le (...)


  • Arnaud Zacharie, Michel Cermak

    20 mars 2019
  • Lire
Eurafrique : la menace migratoire imaginaire

Eurafrique : la menace migratoire imaginaire

La menace d’une ruée migratoire africaine vers l’Europe est un mythe. La fermeture des frontières et la fin de l’aide au développement réclamées par les adeptes du repli national-populiste sont des solutions contre-productives. Ce dont l’Europe a besoin (...)


  • Arnaud Zacharie

    4 mars 2019
  • Lire
Climat : le mois de vérité

Climat : le mois de vérité

Il reste un mois au monde politique pour approuver la Loi Climat, premier pas nécessaire pour définir le cadre de lutte contre le changement climatique. La Coalition Climat déplore qu’après 3 mois de mobilisation citoyenne intense, aucune mesure (...)


Inscrivez-vous à notre Newsletter