×

ING veut investir 128 millions de dollars dans le charbon en Indonésie

6 avril 2017

Quelques semaines après avoir accepté un prêt pour le Dakota Access Pipeline, la banque ING envisage d’investir 128 millions de dollars dans une centrale à charbon en Indonésie. Le projet de centrale se trouverait à côté d’une centrale existante, contre laquelle la population locale proteste depuis des années en raison des dégâts sociaux et environnementaux. De plus, le charbon est l’énergie fossile qui contribue le plus au réchauffement climatique. Le Scan des Banques, dont le CNCD-11.11.11 est membre, appelle ING à abandonner ce projet de financement.

Le projet de centrale à charbon se trouve à Cirebon, sur l’île de Java. Depuis son installation en 2012, la première unité de production d’électricité a créé de nombreuses nuisances aux agriculteurs, pêcheurs et collecteurs de sel locaux, parmi lesquelles les pollutions de l’air et de l’eau. Dégradations de l’environnement, non-respect des droits humains, nos partenaires sur place dénoncent depuis des années ces nuisances, jusque dans les tribunaux. Le projet d’expansion de la centrale est une négation profonde de cette réalité .

ING s’est pourtant engagée à ce que le financement de tels projets ne contrevienne pas aux intérêts et aux droits de la population locale, et à limiter le plus possible les nuisances environnementales.

Le charbon est l’énergie fossile dont la combustion contribue le plus au réchauffement, dont l’Indonésie subit lourdement les effets. « La centrale à charbon de Cirebon doit être arrêtée le plus rapidement possible et être remplacée par des énergies propres telles que l’éolien et le solaire. Le potentiel pour les énergies renouvelables en Indonésie est énorme et doit être valorisé », selon Marjon Meijer de FairFin, à l’initiative du Scan des Banques en Belgique.

ING a développé récemment des critères plus stricts pour le financement des projets de centrales à charbon, mais investit encore à grande échelle dans des projets et des entreprises qui restent coincées dans l’ère des énergies fossiles.

Parlons climat à l’école



Découvrez notre mallette d'outils pédagogiques
]

Lire aussi

Climat : pourquoi il nous faut une loi spéciale maintenant

Climat : pourquoi il nous faut une loi spéciale maintenant

Le projet de loi climat a fait la une de l’actualité ces dernières semaines. Ce mardi 19 mars, plusieurs partis se sont opposés à la révision de l’article 7bis de la Constitution, qui permettrait une adoption rapide de la loi spéciale. Les lignes (...)


  • Véronique Rigot, Rebecca Thissen

    21 mars 2019
  • Lire
Un traité transatlantique au mépris du climat ?
Tribune

Un traité transatlantique au mépris du climat ?

Les Etats membres de l’UE se prononceront « dans les prochaines semaines » sur la négociation d’un nouveau traité transatlantique avec les Etats-Unis. La Commission européenne a publié en janvier dernier des mandats de négociation en ce sens, mais le (...)


  • Arnaud Zacharie, Michel Cermak

    20 mars 2019
  • Lire
Loi climat : il reste une semaine aux parlementaires pour agir

Loi climat : il reste une semaine aux parlementaires pour agir

Le MR, le CD&V et l’Open VLD ont refusé ce mardi 19 mars la révision de l’article 7bis de la Constitution, qui aurait facilité l’adoption d’une loi spéciale sur le climat. Le MR a dit préférer l’option d’un accord de coopération. Pour le (...)


Inscrivez-vous à notre Newsletter