×

Géostratego

Cinq mesures pour changer l’Europe

Arnaud Zacharie Arnaud Zacharie
6 juillet 2010

Face aux mesures d’austérité, comment éviter une « décennie perdue » pour l’Europe ? Des mesures alternatives urgentes s’imposent pour éviter un scénario comparable à celui des années 1930.

Le plan de sauvetage de 750 milliards d’euros annoncé le 10 mai 2010 et impliquant la Commission européenne, le Conseil des Etats membres, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international, bien que beaucoup trop tardif, a permis de gagner du temps. Mais les mesures d’austérité imposées en contrepartie semblent excessives et pourraient se révéler à terme contre-productives. Le pire des scénarios serait en effet l’austérité généralisée : demander aux Etats de se désendetter, alors que les agents privés sont loin d’avoir fait de même, c’est ouvrir la porte à la récession et à la déflation. C’est ce scénario qu’ont connu le Japon dans les années 1990, les pays latino-américains dans les années 1980, et les pays occidentaux dans les années 1930. Partout, il a débouché au minimum sur une « décennie perdue ».
Aussi, comme le craint Jacques Le Cacheux : « Nous n’avons pas évité la crise des années 1930, mais seulement sa première étape [1]. » C’est pourquoi des mesures alternatives sont urgentes. En voici cinq pour changer l’Europe.

1. La réglementation du système bancaire et financier

Si les Etats sont aujourd’hui fortement endettés, c’est parce qu’ils ont dû courir au chevet du système bancaire dont les prises de risques démesurées ont mené la planète financière dans une crise systémique. Se limiter à aligner des plans de sauvetage dispendieux à chaque attaque spéculative ne peut qu’aggraver la situation jusqu’à saturation et renforcer l’« aléa moral », c’est-à-dire l’assurance pour les opérateurs financiers que, quoi qu’ils fassent, ils seront sauvés, ce qui ne les incite pas à davantage de prudence et renforce le risque systémique. C’est pourquoi il faut réguler le système bancaire et financier en scindant les fonctions de banque d’affaires et de banque de dépôts, en augmentant les ratios de fonds propres et en limitant fortement les « effets de levier » des opérateurs financiers, en encadrant l’évolution du crédit privé pour enrayer l’économie de bulle.

[1Alternatives économiques n° 291, mai 2010.

Lire aussi

Un traité transatlantique au mépris du climat ?
Tribune

Un traité transatlantique au mépris du climat ?

Les Etats membres de l’UE se prononceront « dans les prochaines semaines » sur la négociation d’un nouveau traité transatlantique avec les Etats-Unis. La Commission européenne a publié en janvier dernier des mandats de négociation en ce sens, mais le (...)


  • Arnaud Zacharie, Michel Cermak

    20 mars 2019
  • Lire
Eurafrique : la menace migratoire imaginaire

Eurafrique : la menace migratoire imaginaire

La menace d’une ruée migratoire africaine vers l’Europe est un mythe. La fermeture des frontières et la fin de l’aide au développement réclamées par les adeptes du repli national-populiste sont des solutions contre-productives. Ce dont l’Europe a besoin (...)


  • Arnaud Zacharie

    4 mars 2019
  • Lire
Accord de commerce UE-USA : le spectre d'un mini-TTIP

Accord de commerce UE-USA : le spectre d’un mini-TTIP

La Commission européenne a proposé en janvier de lancer de nouvelles négociations commerciales transatlantiques, aux antipodes des ambitions climatiques exigées par une part croissante de la population. Le Parlement européen semble plus divisé que (...)


  • Michel Cermak

    20 février 2019
  • Lire
Qui ? Arnaud Zacharie
Adresse Quai du Commerce, 9 - 1000 Bruxelles
Téléphone +32 (0) 2 250 12 41

Inscrivez-vous à notre Newsletter